« Onkendaele »

Juste un morpion hystérique qui depuis des décennies nous roule dans la farine…

Teddy Lowy, le 13 juin 2017

La chasse aux emplois fictifs est ouverte
Les complices : la scandaleuse et son protégé
Une pétition réclame la démission de « Onkendaele »… mais de quoi ? Elle n’est plus rien, si ce n’est un fantôme du passé
« Juste un morpion hystérique… »

Coup de théâtre : Mayeur veut devenir… échevin !

Coup de théâtre à la Ville de Bruxelles où étaient réunis les quatre partis de la majorité communale (PS-MR-SP.A-Open VLD) en vue de désigner un nouveau bourgmestre.

Le PS s’est présenté avec une proposition qui n’a pas manqué de sidérer ses partenaires: Yvan Mayeur, bourgmestre démissionnaire, viendrait remplacer Ans Persoons (SP.A) comme échevin. Un scénario qui exclut de fait le SP.A. Furieux, celui-ci a décidé de claquer la porte de la négociation.

Photo 1

Selon certaines sources, le PS chercherait ainsi à placer Karine Lalieux à la tête de la commune sans que son suppléant à la Chambre – qui n’est autre qu’Yvan Mayeur – ne monte comme député. Histoire de ne pas donner un mauvais signal supplémentaire.

Pour rappel, Karine Lalieux est députée fédérale et échevine de la Culture et de la Propreté à la Ville de Bruxelles.

Photo 1

Mission accomplie !

Mission accomplie : Yvan Mayeur démissionne, mais il aura fallu près de deux ans de travail !

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur va réunir ce 8 juin 2017 la majorité de la Ville de Bruxelles jeudi soir pour présenter sa démission, a annoncé le cabinet du bourgmestre jeudi après-midi.

Le couple maudit prenant la fuite près de l’hôtel de ville de Bruxelles…

Affaire Yvan Mayeur : rapport accablant des commissaires gouvernementaux

Pascale Peraïta, l’ex-patronne de l’asbl Samusocial, et Yvan Mayeur, le bourgmestre de Bruxelles, ont perçu deux tiers du budget prévu pour les administrateurs de cette association, ressort-il du rapport circonstancié sur son fonctionnement, réalisé par les deux commissaires gouvernementaux qui se sont rendus sur place vendredi dernier.

Yvan Mayeur a réellement braqué la banque BXL

Ce document, obtenu par le quotidien Le Soir, indique entre autres que « l’absence de procès-verbaux des réunions du bureau, de mails de convocation à ces bureaux et à tout le moins d’un registre de présences, et le caractère quasiment fixe des montants mensuels versés aux administrateurs, suggèrent que l’octroi des jetons de présence s’est davantage décliné sous la forme d’une rémunération forfaitaire mensuelle », et ce en contradiction avec les statuts de l’asbl.

La répartition des jetons entre les administrateurs est par ailleurs jugée « inégale », étant donné qu’Yvan Mayeur et Pascale Peraïta ont perçu ensemble, « en 2014 et 2015, deux tiers du montant total des jetons de présence octroyés à l’ensemble des administrateurs ». A titre d’exemple, Mme Peraïta et M. Mayeur ont chacun perçu 18.900 euros brut en 2015, soit un total de 37.800 euros sur un budget de 56.000 euros.

Le rapport pointe également deux irrégularités. « L’octroi des jetons de présence soulève des interrogations complémentaires à l’absence de preuve de la tenue effective des réunions du bureau », d’après les commissaires gouvernementaux, qui notent en outre que « les compétences exercées par les trois directeurs de l’asbl, conformément à leurs profils de fonction respectifs, peuvent difficilement être distinguées des fonctions dévolues aux administrateurs membres du bureau et à raison desquelles ces derniers mentionnent avoir perçu des jetons de présence ».

Le rapport des commissaires gouvernementaux figure au menu des discussions du gouvernement bruxellois ce jeudi. (Belga)

Photo 1

Une commission parlementaire va enquêter sur Yvan Mayeur et sa « copine »

Les diaboliques du CPAS de Bruxelles dans la tourmente
Les réseaux sociaux les ont déjà surnommés « Bonnie and Clyde »
Il ne manque plus que les menottes…

Le bureau élargi du Parlement régional bruxellois a décidé de proposer la mise sur pied d’une commission d’enquête parlementaire sur la gestion du Samusocial, a-t-on appris auprès des représentants écologistes et libéraux, en marge de la réunion qui a eu lieu mercredi midi.

La procédure est telle que les travaux ne devraient pas démarrer avant l’été, vers le début du mois de juillet. Toutefois, une première séance de commission parlementaire fixée mercredi prochain pourrait permettre de procéder à des auditions plus rapidement, a affirmé le chef du groupe MR Vincent De Wolf.

La demande formulée par les Verts à la fin de la semaine dernière avait trouvé un écho, outre chez les libéraux francophones, jusqu’au sein de la majorité au sein de laquelle le cdH et le CD&V attendaient les explications apportées lundi soir par la présidente du CPAS et ex-directrice du Samusocial Pascale Peraita, lors de la séance du conseil communal de la Ville de Bruxelles.

Se montrant insatisfaites de la réponse apportée par Mme Peraita, ces deux formations ont également souhaité l’activation de cette procédure d’examen minutieux du dossier. (Belga)

Les parlementaires veulent savoir combien le couple a empoché