L’INAMI va-t-il sauver le piétonnier de Bruxelles ?

Le "piétonnier géant" de Yvan Mayeur a tué le centre-ville de Bruxelles... l'INAMI parviendra-t-il à le ressusciter ?
Le « piétonnier géant » de Yvan Mayeur a tué le centre-ville de Bruxelles… l’INAMI parviendra-t-il à ressusciter celui-ci ?

On connaît la triste saga* du « piétonnier géant » de Bruxelles voulu par Yvan Mayeur…

Dès le 29 juin 2015, date de sa création, les clients habituels des commerces du centre de Bruxelles ont déserté cet espace désormais « vide et laid ».

En outre, les clients motorisés étaient confrontés à un inextricable labyrinthe de petites rues dont le sens de circulation changeait sans cesse, ainsi qu’à une signalisation des plus confuse et un mini-ring embouteillé à l’extrême.

Une faune douteuse provenant de la zone du Canal (attenante à la tristement célèbre commune de Molenbeek-Saint-Jean) a remplacé les clients aisés, entraînant la mort des commerces du centre de Bruxelles.

Fin novembre 2015, le niveau de menace porté à 4 (à savoir le maximum) a fait fuir les derniers clients : seuls quelques intrépides touristes chinois osaient encore pénétrer dans le centre de Bruxelles, mais en se cantonnant (c’est le cas de le dire…) strictement à la Grand-Place.

Le coup de grâce fut la fermeture — dans les deux sens — du tunnel Stéphanie fin janvier 2016, suivie des attentats du 22 mars faisant des centaines de victimes à Bruxelles et Zaventem, puis du déferlement des hooligans sur la place de la Bourse, le 27.

Dans l’espoir de sauver le piétonnier de Bruxelles, le gouvernement fédéral a récemment décidé — via Beliris, dont la tutelle est exercée par Didier Reynders — de transférer les services de l’INAMI vers l’ex-cité administrative** de la Ville de Bruxelles, située sur le boulevard Anspach et fraîchement désamiantée.

A compter du 15 avril 2016, tout courrier destiné à l’INAMI doit impérativement être adressé comme suit :

INAMI
Boulevard Anspach, 6
1000 Bruxelles

Même le service du contrôle médical — le SECM — a dû déménager vers les locaux qui lui étaient réservés tout près de la cité administrative, au-dessus du casino Viage***.

Seul demeure avenue de Tervuren un concierge chargé de réceptionner le courrier envoyé par erreur à l’ancienne adresse de l’INAMI.

Le gouvernement fédéral espère que le flux de fonctionnaires et de dispensateurs se rendant aux diverses commissions de l’INAMI contribuera à redynamiser le centre-ville moribond de Bruxelles.

Il est recommandé de laisser son véhicule dans un parking de dissuasion et de ne pas emprunter le métro en raison du risque d’attentat (le niveau actuel de menace s’établit à 3).

Interviewé par Le Soir, Yvan Mayeur (PS) a déclaré : « Je n’ai pas besoin de l’INAMI pour faire de mon (sic) piétonnier une réussite ! ».

Quant à L. Onkelinx (PS), ex-ministre des affaires sociales 2007-2014, elle s’est exprimée en ces termes : « Vous voyez ce que ça donne cette coalition MR/N-VA ? Des fonctionnaires flamands vont envahir le centre de Bruxelles ! Et dire qu’on vient à peine de désamianter : c’est la Flandre qui doit payer ! ».
___________________
* On trouvera plus d’informations à ce propos sur le site de Securimed tiers-payant
** Aussi appelée « Centre Monnaie »
*** Les mauvaises langues prétendent que de toute manière les décisions du SECM relèvent de la roulette…

© Securimed 2016