Voici à quoi sont réduits les commerçants de 1000 Bruxelles !

En 1943, Adolf Hitler a ordonné la destruction du vieux port de Marseille ; en 2015, Yvan Mayeur (PS) a ordonné la destruction du centre de Bruxelles, contraignant ses commerçants à recourir à des stratagèmes pour survivre coûte que coûte !

50% de réduction sur l’addition de Chez Léon ! Ces réductions destinées à « survivre » sont adressées par mail à des fidèles, afin de les encourager à traverser l’épouvantable « no man’s land » que Yvan Mayeur et son judas du MR Marion Lemesre ont créé en plein centre de Bruxelles
Ces réductions à peine croyables — 50% sur l’addition — durent depuis 2016 ; les enfants bénéficient même d’un repas entièrement gratuit ! Que gagne encore Léon depuis que Yvan Mayeur a fermé les accès de Bruxelles ? D’autant que Léon joue la carte de l’honnêteté et déclare tous ses revenus au fisc…
Chez Léon tout est bon… sauf que Yvan Mayeur l’a obligé à retirer ses auvents et sa terrasse, et qu’avec le « piétonnier géant » plus personne ne parvient à accéder au centre de Bruxelles…
Le pire bourgmestre depuis la création de la Belgique en 1830 !

Walking in the no man’s land of Brussels

« Walking in the no man’s land of Brussels » serait-il le titre d’un film de fiction décrivant la survie d’une petite partie de l’humanité après une explosion atomique ?
Ce n’est PAS une fiction, mais la stupéfiante réalité : Yvan Mayeur a réussi la performance historique d’effacer quasiment tout signe de vie au sein des 50 hectares centraux de la capitale de l’Europe : même Gengis Khan et Adolf Hitler n’auraient pas fait mieux !
Hassan Kessas a trouvé les mots justes pour désigner le « piétonnier géant » de Yvan Mayeur : « zone d’exclusion » ou « no man’s land » : il suffit pour s’en convaincre de regarder notre photo, prise le lundi 30 janvier à l’heure de pointe
Cette « zone d’exclusion », ce « no man’s land, » sont très grands, car ils englobent l’Ilot Sacré : ici, le carrefour rue de la Fourche/rue Grétry/rue des Bouchers, jadis bondé
Yvan Mayeur, au moins, est fidèle à la ligne de son parti politique (le PS) : tout détruire et augmenter les impôts. Mais Marion Lemesre appartient en théorie au MR et avait promis — lors des élections de 2013 — de protéger les commerçants : ce véritable judas a en réalité fait tout le contraire en s’alliant avec Mayeur.

La mort de l’Ilot Sacré de Bruxelles

Toutes les photographies ci-dessous ont été prises le vendredi 24 février 2017 à midi, soit l’heure — jadis — la plus animée.

Yvan Mayeur (PS) détruisant systématiquement tout sur son passage depuis 2014, l’Ilot Sacré n’a fait échappé à ce travail de massacre opéré avec la complicité du judas MR Marion Lemesre

Les auvents (ou marquises) et autres tentes solaires, ainsi que les terrasses qui faisaient le charme de ce lieu — que Paris pouvait nous envier — ont disparu, de même que les touristes et même les Belges !

Il faut aussi noter le déplorable état du pavage : on ne compte plus les trous et les pavés descellés au point que l’on manque à chaque instant de se rompre les os.

Tout cela produit une impression des plus désagréables, sans même parler de l’inaccessibilité du quartier depuis la fermeture du centre de Bruxelles à la circulation automobile.

Photo 1 — Mauvais présage à l’entrée de l’Ilot Sacré : la « Friterie TABORA » ; il ne s’agit pas précisément d’un établissement repris au guide Michelin
Photo 2 — La rue de la Fourche, vide
Photo 3 — Les commerces sont fermés… il règne rue de la Fourche une atmosphère de fin du monde
Photo 4 — Signe qui ne trompe pas : les kebabs commencent à envahir l’Ilot Sacré…
Photo 5 — Rue des Bouchers, Mayeur a fait retirer tentes et terrasses : le lieu a perdu son cachet originel et est devenu désert. On notera le très mauvais état du pavage : Mayeur a préféré consacrer son budget à ce stupide projet de « piétonnier géant » !
Photo 6 — Qu’on ne s’y trompe pas : la terrasse de LA TERRASSE — au demeurant parfaitement vide — est située sur de la propriété privée ! Et le gars qui semble monter la garde devant est l’un des derniers racoleurs de touristes : comme ceux-ci ont disparu, son travail n’a plus aucune raison d’être
Photo 7 — « Chez Léon » survit grâce à un dernier carré de fidèles appâtés par des bons de réduction de 50%, mais il a beaucoup baissé : finis les cars de touristes chinois qui se déversaient au premier étage !
Photo 8 — La Petite rue des Bouchers, déserte… Quand on pense que, jadis, il fallait jouer des coudes pour la parcourir !
Photo 9 — Les « Armes de Bruxelles », propriété du groupe FLO, sont en grande difficulté financière et — autre signe des temps — leur façade porte désormais des tags… C’est un des fleurons de l’Ilot Sacré qui disparaîtra bientôt, victime de l’incompétence de Yvan Mayeur et du judas Marion Lemesre
Photo 10 — On aperçoit au fond la rue du Marché aux Herbes
Photo 11 — Encore un kebap…
Photo 12 — Une pizzeria… fermée !

Reportage de Bruzz (en néerlandais)

Dans l’enfer de Yvan Mayeur (PS)

Yvan Mayeur est une sorte de savant fou ou de monstre socialo qui terrorise la population bruxelloise et fait fuir habitants, commerces et entreprises… en vrai !

Vous pensiez que nous plaisantions, lorsque en 2015 nous annoncions qu’une « catastrophe économique majeure » s’abattrait sur Bruxelles ?

Photo 1 — Au royaume de Yvan Mayeur, même les panneaux pour touristes sont délabrés… Mais ce n’est pas grave : il n’y a de toute façon plus aucun touriste — même chinois — à 1000 Bruxelles..

Cette catastrophe est en train de se réaliser, et notez bien que les travaux d’aménagement du piétonnier géant n’ont pas encore commencé !

Photo 2 — Les initiés reconnaîtront peut-être le boulevard Anspach
Photo 3 — Est-ce la rue ou le trottoir… ou le piétonnier ? Nul ne sait…
Photo 4
Photo 5
Photo 6 — Pourquoi toutes ces voitures garées à gauche ? Mystère…

A 1000 Bruxelles, on roule à gauche, comme en Grande-Bretagne !

Photo 7 — Le gros camion (blanc) essaie de dépasser le plus petit camion (HORECA), alors que tous deux roulent à gauche ; cependant, un troisième camion (gris) roule dans le bon sens, mais il est le seul. Qui comprend cette anarchie ? A propos, nous sommes ici sur le piétonnier — ou plutôt l’ex-piétonnier géant — de Yvan Mayeur
Photo 8

Ceci n’est ni un piétonnier, ni un parking, ni une voie de circulation, mais les trois à la fois ! Quant aux piétons censés marcher sur le « piétonnier géant » de Yvan Mayeur, il n’y en a tout simplement pas, car c’est l’enfer pour eux aussi !

Photo 9 — Le gros camion blanc parvient enfin à « percer » entre deux rangées de véhicules stationnés du mauvais côté
Pendant tout ce temps, le socialo Yvan Mayeur s’amuse, s’amuse… mais qu’est-ce qu’il s’amuse !

ENTREPRISES, COMMERCANTS, HABITANTS… FUYEZ LE CENTRE-VILLE DE BRUXELLES !

Axel Neefs sur les cumulards

Nous publions ci-dessous le billet — particulièrement bien « tapé » — d’Axel Neefs, patron du Café Central, rue Borgval à Bruxelles :

Ce qu’il se passe en Belgique est très simple : les politiques ont toujours fait leur popote entre eux et n’avaient que peu de comptes à rendre (VDB, Spitaels, …).

S’ils s’en sortaient, ils pouvaient prétendre se recaser à l’international : Claes à l’OTAN, Verhofstadt, Busquin, Michel… et tant d’autres à l’Europe.

La « contrepartie » de ce marigot, c’est qu’on foutait plus ou moins la paix au citoyen : coupons au Luxembourg, travail au noir, secret bancaire… beaucoup de taxes et beaucoup de fraudes.

Avec la crise financière, et une évolution des objectifs politiques de certains partis, ces messieurs-dames ont voulu laver plus blanc que blanc la population : amendes, mobilité douce mais uniquement pour les sans-dents, flicage, taxation exponentielle, bye bye Luxembourg, bye bye secret bancaire, diminution des transactions cash…

Un environnement neuf, éthiquement responsable, milieu-compatible, anti-terroriste et étatico-bisounours…

Cela bien sûr sans RIEN changer au poto poto politique : berlines de luxe, chauffeurs, restaurants, asbl, sinécures, retraites anticipées, bonus de fin de carrière et tutti quanti…

Sans oublier un moralisme dégoulinant envers le « peuple » qu’ils « représentent »…

C’est très exactement ce retour de manivelle-là qu’ils se prennent aujourd’hui en plein front en faisant semblant de ne pas comprendre. Ils ne sont pas au bout de leurs surprises et ce ne sont pas quelques réformettes et démissions qui vont calmer leur cher peuple.

À titre personnel, je veux bien être taxé comme un Nordique pour le même niveau de services publics et d’éthique politique : dans le cas contraire, rendez-nous notre argent. Il sera mieux dans notre poche que dans la vôtre, avec le mérite non négligeable d’avoir été honnêtement gagné.

Le Café Central est difficile à photographier, car on manque de recul…

Mayeur retire précipitamment le règlement de police !

Dans notre News du 17 février 2017 intitulée 1-NDK-545 ou le plan stationnement de Yvan Mayeur nous évoquions le règlement le police du 29 avril 2013 et en donnions le lien.

Le règlement de police du 29 avril 2013 avec son URL (dans notre historique des sites consultés)

Yvan Mayeur s’est empressé de supprimer ce lien, si bien que l’on aboutit à présent à une page d’erreur :

La page d’erreur surgit lorsque l’on clique sur le lien du règlement de police du 29 avril 2013

Heureusement, nous avions réalisé une capture d’écran montrant bien que la rue Bodeghem est reprise dans le règlement de police du 29 avril 2013 :

Le stationnement rue Bodeghem est régi par le règlement de police du 29 avril 2013

En tout cas, Yvan Mayeur est rapide comme l’éclair — surtout s’agissant d’un vendredi soir —, car la page compromettante a disparu de son site moins de deux heures après la publication de notre article !

Yvan Mayeur semble apprécier Ixelles…

Hassan Kessas sur Mayeur

Je voudrais rendre hommage à Axel Neef qui est un des seuls à pointer le manque de formation criant de notre bourgmestre.

Un assistant social occupe des fonctions pour lesquelles il n’a aucune formation.

Que ce soit au sein de son parti ou au sein de certains hôpitaux, plusieurs personnes relèvent cet état de fait et un grand professeur de St-Pierre se demande ce qu’il fait au sein des conseils d’administration.

Yvan Mayeur est cet homme qui clame faire de la politique depuis 20 ans… Et qui n’est même pas capable d’expliquer et de défendre « son » projet au plus proche de la population.

Il ne tire pas son mandat d’une démarche de présentation d’un programme politique et social, mais bien d’un arrangement politique qui — à 53 ans — le fait sortir d’un relatif anonymat pour arriver, sans humilité et sans empathie envers les autres, au poste de bourgmestre de Bruxelles-Ville, avec la méthode qu’on lui connaît, l’imposition de ses idées sans possibilité de les contester. Le passage en force.

Cet homme espère être à nouveau bourgmestre lors des prochaines élections, alors je vous pose la question : les citoyens accepteront-ils encore une fois cette manœuvre du PS ? Parti qui pèse 1/4 de l’électorat total…

Peut-on accepter que cette personne occupe 7 mandats dont 2 non déclarés à la Cour des Comptes?

Ne peut-il juste occuper le poste de Bourgmestre et rendre des comptes à ses administrés ?

Vous avez devant vous la définition de ce qu’est un homme d’appareil, déconnecté des réalités des gens comme vous ou moi. La pire chose qui pouvait nous arriver, c’est cet homme.

Alors continuons de rappeler à ces hommes et femmes politiques qu’ils sont avant tout à notre service et pas au leur, et qu’ils devraient relire sur leur site les valeurs défendues par le PS…

Hassan Kessas est le très médiatique gérant de Utopia, rue du Midi à 1000 Bruxelles.

La vitrine du magasin de Hassan

1-NDK-545 ou le plan stationnement de Yvan Mayeur

1-NDK-545, vous connaissez ? Photographie du 17 février 2017 à 14 heures

Cette voiture ventouse n’a pas bougé d’un millimètre depuis au moins un an !

Ses pneus sont presque plats, son pare-brise est couvert de publicités et son avant est endommagé. A qui appartient cette voiture ventouse ? Mystère…

Grâce au cumulard Yvan Mayeur (PS) et au judas Marion Lemesre (MR), elle bénéficie ad vitam æternam d’un stationnement totalement gratuit au sein du Pentagone de Bruxelles.

Cet homme au terrifiant regard fait fuir toutes les enseignes de Bruxelles

Même lors des manifestations les plus violentes, cette voiture n’est pas inquiétée, puisqu’elle n’est garée ni sur le terre-plein central ni sur les boulevards du Midi ou Poincaré.

Cette femme a trahi les commerçants de Bruxelles au-delà de tout ce qui peut s’imaginer

Elle a trouvé le truc : se garer à vie rue Bodeghem, dans le Pentagone : ce devrait être payant, mais Yvan Mayeur et le judas Marion Lemesre se moquent bien de leurs propres règlements dès lors qu’il s’agit de bloquer le centre-ville de Bruxelles !

Le stationnement rue Bodeghem est régi par le règlement de police du 29 avril 2013…

Lire les déclarations mensongères du judas Marion Lemesre (juin 2016)

La N-VA réclame la démission de Yvan Mayeur

La N-VA réclame la démission du bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur (PS). Dans une interpellation prévue lors du conseil communal du lundi 20 février, Johan Van den Driessche, élu nationaliste flamand, demande clairement que le socialiste effectue un pas de côté. En cause: le cumul de mandats d’Yvan Mayeur.

Il y a quelques jours, La Libre parlait de soupçon d’illégalité dans le fait qu’Yvan Mayeur puisse occuper deux mandats, celui de bourgmestre et celui de président de Vivaqua, l’intercommunale bruxelloise des eaux. Nos confrères se basaient sur l’ordonnance régionale rendant incompatible le cumul avec « une fonction de mandataire ou une autre fonction dirigeante » au sein d’un organisme d’intérêt public bruxellois (…) ou « dans une intercommunale dont fait partie la commune concernée. »

Bourgmestre de la Ville de Bruxelles et en même temps président de Vivaqua… n’est-ce pas un peu trop ?

La N-VA abonde dans ce sens. « L’ordonnance régionale du 2 avril 2014 est claire: le mandat de bourgmestre ne peut pas être cumulé avec celui de président de Vivaqua« , estime Johan Van den Driessche. Dans son interpellation, il demandera « pourquoi une telle nomination (au poste de président de Vivaqua) a eu lieu alors que celle-ci était illégale? Je demande aussi quelles en seront les conséquences pour la Ville de Bruxelles, Vivaqua et le bourgmestre en lui-même. Et du coup, je demanderai quand le bourgmestre prendra ses responsabilités. » A savoir: choisir entre les deux mandats. Mais pour la N-VA, « Yvan Mayeur doit démissionner de son poste de bourgmestre. »

Le pire bourgmestre depuis la création de la Belgique en 1830 !