80% des commerces du centre de Bruxelles doivent disparaître d’ici à 2018 !

Question : pourquoi Yvan Mayeur maintient-il contre vents et marées son projet de piétonnier, au risque de causer une véritable apocalypse commerciale ?

Yvan Mayeur, dictateur de Bruxelles-Ville ? Nous n'en sommes plus loin...
Yvan Ier, dictateur de Bruxelles-Ville ? Nous n’en sommes plus loin, car la rouerie de cet homme est incommensurable…

Réponse apparente : « Parce qu’il est buté ! » disent les commerçants… mais cela ne constitue pas la vraie raison, voir ci-dessous.

Questions :

Pourquoi le Collège et la majorité PS-MR continuent-ils à soutenir mordicus Yvan Mayeur ?

Pourquoi Alain Courtois et le MR continuent-ils — malgré leurs apparentes protestations  — à soutenir mordicus le projet originel de piétonnier ainsi que Yvan Mayeur ?

Réponse : parce qu’ils se sont déjà engagés vis-à-vis de tiers (promoteurs, investisseurs, entrepreneurs, etc.) !

Autrement dit, Boris Dilliès (vice-président du MR) pratique tout à la fois l’esbroufe et l’enfumage…

Quant à Alain Courtois et Marion Lemesre,  ils se montrent presque encore plus retors que leur maître Yvan Mayeur !

Question : à quoi pourra bien ressembler en 2020 la cuvette du « piétonnier géant » de Bruxelles, étant entendu que :

  •  la rue Neuve est toute proche
  •  les enseignes de luxe sont dans le haut de la ville
  •  des centres commerciaux comme Docks Bruxsel vont bientôt voir le jour

En d’autres termes, quel genre de nouveau commerce pourrait s’installer au bord du « piétonnier géant » de Bruxelles ?

Regent Street...
Regent Street à Londres est manifestement le modèle que Yvan Mayeur a en tête… mais curieusement cette superbe artère n’est pas piétonne !

Réponse : regardez du côté de Regent Street à Londres !

Vous y voyez par exemple Hamleys1, un magasin de jouets s’étendant sur cinq étages : un tel commerce n’existe ni dans le haut de la ville, ni sur la rue neuve, et encore moins à Docks Bruxsel.

Le fantasme de Yvan Mayeur : une foule de piétons
Le fantasme absolu de Yvan Mayeur : une foule de piétons — dont de nombreux touristes — massés devant un magasin unique en son genre… mais le projet de Yvan Mayeur restera vraisemblablement au stade de fantasme, car Bruxelles ne peut guère se comparer à une mégapole telle que Londres ; entre-temps, des milliers d’emplois et des centaines de commerces auront été sacrifiés sur l’autel des fantasmes de Yvan Mayeur… en pure perte !

Question : cette formule « Regent Street » fonctionnera-t-elle du point de vue commercial à Bruxelles ?

Nous pensons que non, car Bruxelles ne constitue pas un réservoir suffisamment grand de clients et de touristes 2, contrairement à Londres, cité gigantesque de 10 millions d’âmes concentrant en outre le plus grand nombre de milliardaires en Europe (fiscalité attrayante oblige…).

Autre raison et non la moindre : Regent Street n’est pas piétonne, que du contraire !

Les Anglais — peuple pragmatique — ont résolu le problème via la Congestion Charge.

Question : qu’adviendra-t-il des actuels commerçants du piétonnier géant de Bruxelles ?

Le cri de douleur des commerçants du centre de Bruxelles
Le cri de douleur des commerçants du centre de Bruxelles

Réponse : 80% disparaîtront, et certainement 95% de ceux qui ne sont que locataires de leurs locaux commerciaux 3.

Un exemple de signalisation aberrante mise en place par Yvan Mayeur...
Un exemple de signalisation aberrante mise en place par Yvan Mayeur : toutes ces flèches pointent dans la direction du Midi, opposée à celle des quartiers qu’elles sont censées indiquer !

Pour ceux qui n’auraient pas encore compris, la Ville de Bruxelles se charge de les dégoûter — ainsi que leurs clients —, par tous les moyens possibles et imaginables.

Travaux incessants, nuisances sonores, inaccessibilité, embouteillages, saleté, criminalité, immondices non collectées, clochardisation, transports en commun fantaisistes, signalisation aberrante, etc. : tout est mis en œuvre pour les écœurer !

Une "pub" d'une désolante naïveté
Ce « cartel » d’une désolante naïveté est plus de nature à faire fuir qu’à attirer : Marion Lemesre s’est bien moquée des commerçants lorsqu’elle leur a promis de tout mettre en œuvre pour ramener les clients dans le centre-ville de Bruxelles…

Le plus incroyable est que les commerçants du centre de Bruxelles ont mis fort longtemps à s’en rendre compte, et que même aujourd’hui ils ne mesurent pas l’ampleur de l’escroquerie morale commise par Yvan Mayeur et sa bande.

Le bus 46 de la STIB : encore un de ces mastodontes articulés (il est trop gros pour figurer en entier sur la photo) qui peine à cheminer dans les ruelles bordant la place Fontainas. Comme on peut le constater, ce bus vide traverse un quartier mort...
Le bus 46 de la STIB : encore un de ces mastodontes articulés (il est trop gros pour figurer en entier sur la photo) qui peine à cheminer dans les ruelles bordant la place Fontainas : cherchez l’erreur !

Tout cela a déjà été dit et répété sur le présent site, depuis septembre 2015, voir par exemple cet article.

Le même jeu continue entre la Ville et la Région : chacun se renvoie en apparence la balle, ce qui permet de dire au citoyen : « C’est pas moi, c’est lui ! ».

Rudy Vervoort (PS)
Le ministre-président de la Région bruxelloise Rudy Vervoort (PS), personnage falot, permet à Yvan Mayeur (PS) de se dédouaner… tout en se dédouanant lui-même…

Mais, que les commerçants du centre-ville de Bruxelles aient pu se laisser berner par Yvan Mayeur à un point aussi extraordinaire constitue un sujet d’étonnement grandissant pour bon nombre d’observateurs de la vie politique à Bruxelles…

  1. Parmi les autres enseignes prestigieuses situées sur Regent Street : Apple Store, Liberty, Superdry, Café Royal
  2. Une « zone de chalandise » en termes techniques
  3. La Ville de Bruxelles est le plus grand bailleur, via sa Régie foncière