Brucity ou la folie des grandeurs quand crèvent les commerces bruxellois

(Belga) Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a donné lundi en fin de journée, son feu vert à l’attribution du marché d’aménagement d’un nouveau centre administratif sur le site de l’actuel parking 58 à AG Real Estate, proposée par le collège des bourgmestre et échevins socialiste-libéral.

Le palais de Brucity, une petite folie à 150 millions d'euros...
Le palais de Brucity, une petite folie à 150 millions d’euros…

L’opposition cdH, Ecolo, FDF et N-VA s’est abstenue, faute d’avoir eu, selon elle, d’explications suffisantes sur le montage financier de l’opération. La construction du futur centre, baptisé Brucity, en référence au nom du site web de la Ville de Bruxelles, devrait démarrer au début de l’an prochain, par une phase de désamiantage (avril) et de démolition et s’achever d’ici la fin 2020. Le déménagement des 1.500 fonctionnaires concernés interviendra en 2021. Du parking 58, le futur édifice de 37.500 m2 hors sol conservera les niveaux de parking public en sous-sol (450 places) et 109 places pour la Ville. L’immeuble de type basse énergie sera entièrement vitré et érigé sur les axes suivants: une salle des guichets au rez-de-chaussée, six étages de bureaux assortis de salles de réunion, un étage technique, et au huitième, des salles de réunion et un restaurant (actuellement au sous-sol dans le centre administratif); une entrée située dans l’axe de la rue Grétry qui permettra aux passants de traverser le bâtiment sans devoir le contourner; un cylindre de verre dressé à l’emplacement de l’ancienne rue des Halles; et une toiture aménagée en jardin urbain, accessible au public et aux agents communaux. La construction et la mise à disposition du futur « Brucity » seront réalisées via une opération de leasing d’une durée de 30 ans assortie d’une option d’achat.

Et pendant que Mayeur Ier se paie un palais...
Et pendant que Yvan Ier se paie un palais à 150 millions, les commerces du centre-ville de Bruxelles crèvent les uns après les autres, asphyxiés par son « piétonnier géant » (photo du 3 mai 2016, rue du Midi, près du futur palais de Yvan Mayeur…)
Incapables
Intouchables ? Nous verrons bien ! Mais incapables de gérer adéquatement Bruxelles, certainement…

Une réflexion sur « Brucity ou la folie des grandeurs quand crèvent les commerces bruxellois »

Les commentaires sont fermés.