Bruxelles, capitale européenne de la crasse…

Mieux que les mots, les images montrent le degré de saleté atteint par Bruxelles depuis l’instauration du « piétonnier géant » de Yvan Mayeur.

A part Naples, qui a dû faire appel à l’armée, aucune ville importante n’a atteint un tel degré de saleté depuis cinq ans,

Il se murmure que la Commission européenne — qui siège encore à Bruxelles — commence à s’inquiéter sérieusement de la situation dans la « ville-dépotoir », tant du point de vue saleté que criminalité, et ce malgré de très gros déploiements de policiers armés ; voir à ce sujet notre article La police tente de sécuriser le piétonnier géant de Yvan Mayeur.

Voici ce que les riverains découvrent le matin...
Voici le spectacle affligeant que les touristes découvrent au cœur de la capitale de l’Europe !
Une perspective d'une indicible laideur
Une perspective d’une indicible laideur… que les malheureux touristes chinois vont pourtant devoir arpenter pour rejoindre leur bus, garé au-delà du piétonnier
Voici ce que les touristes découvrent au cœur de la Capitale de l'Europe !
Ce que les riverains — effarés — découvrent chaque matin…
Place de la Bourse
Place de la Bourse, centre du piétonnier : la honte !
Le centre de Bruxelles transformé en dépotoir
Le centre de Bruxelles transformé en un vaste dépotoir
Seuls les pigeons y trouvent leur compte...
Seuls les pigeons (et les clochards) y trouvent leur compte…
Cette cycliste doit pédaler au milieu des détritus !
Cette cycliste est obligée de pédaler au milieu des détritus !
Place de la Bourse, le matin
Place de la Bourse, le matin
Un spectacle pitoyable
Pitoyable, révoltant, indigne de la capitale de l’Europe…
La nuit...
La nuit…
Tout un symbole : un plan de Bruxelles et des immondices
Tout un symbole : un plan de Bruxelles et des immondices
Le nouveau modèle de poubelle de "BXL"
Le nouveau modèle de poubelle de « BXL »
Devant un commerce d'alimentation
Devant un commerce d’alimentation (le Carrefour Express au coin de la rue des Pierres)
Voici ce qu'on verra en sortant du futur "Temple de la Bière" (sic)
Voici ce qu’on verra en sortant du futur « Temple de la Bière » (sic)
S'ils n'y avait que les poubelles éventrées...
S’il n’y avait que les poubelles éventrées…
Ce clochard a trouvé refuge au sein du piétonnier et semble avoir vidé une poubelle afin de trouver à manger... sur la table en bois mise à sa disposition par Yvan Mayeur
Ce clochard a trouvé refuge au sein du piétonnier déserté et semble avoir vidé une poubelle afin de trouver à manger… sur la table en bois mise à sa disposition par Yvan Mayeur
Que s'est-il passé ici ? Quel drame s'est-il noué ? Un SDF a-t-il été agressé durant la nuit, laissant derrière lui ses pauvres effets ?
Que s’est-il passé ? Quel drame s’est-il noué ici ? Un SDF a-t-il été agressé durant la nuit, laissant derrière lui ses pauvres effets ?
Le sommet de la laideur : un mobilier urbain épouvantable couvert de gaffiti set de déchets en tous genres
Le summum de la laideur : un mobilier urbain exécrable, de surcroît recouvert de gaffitis et de déchets en tous genres
Tout est bon pour Yvan Mayeur, du moment que cela fait déguerpir les commerçants actuels !
Tout est bon pour Yvan Mayeur, du moment que cela fait déguerpir les commerçants actuels !
Un fleuve de crasses parcourt le piétonnier
Un véritable fleuve de crasses parcourt le piétonnier
Aucun risque de se faire écraser à Mayeurland, !
Autopsie d’un désastre économique et social : ceci n’est pas une vue d’une quelconque banlieue défavorisée, mais le centre historique de la capitale de l’Europe, la place de la Bourse (où Yvan Mayeur veut installer son « Temple de la Bière » (sic) ! On remarquera au passage que l’interdiction de la circulation automobile n’est pas du tout respectée…
Le massacre du casino VIAGE
Le massacre — sans aucun scrupule — du casino VIAGE, qui acquitte pourtant de très lourdes taxes : voilà comment Yvan Mayeur traite les commerçants qui lui ont fait confiance !

18 réflexions au sujet de « Bruxelles, capitale européenne de la crasse… »

  1. Merci! Vous me redonnez espoir – je ne me sens plus si seule – il sera possible d’empêcher ce mégalomane aveugle, et non résident du quartier, de poursuivre son oeuvre après l’échéance des 8 mois – car il ne faut pas attendre la date fatidique de la fin février pour qu’il nous place devant le fait accompli. Je me réjouis de participer et d’aider à organiser des réunions entre protestataires, avec le conseil communal, actions etc. J’ai pris qq photos parlantes hier 20 septembre, en montant à la gare centrale pour éviter Bxl et aller passer la journée à Gand – comment puis-je vous les envoyer?
    Pas de Plouc Piétonnier, pas de Booze Boulevard, mais des petits piétonniers pittoresques, là où il y a qqch à voir ou faire, et où une artère essentielle à la circulation urbaine n’est pas sectionnée – essaimés sur toute la ville, sans grands frais, et bien plus démocratiques.
    Merci, et continuons – vous pouvez compter sur moi – je suis retraitée depuis peu, et j’ai pas mal d’amis, tous progressistes, qui partagent ce point de vue.
    Kia

    1. Article très intéressant, je viens de Marseille qui est également une ville dont on ne peut pas vanter la propreté et qui a également fait appel à l’armée à maintes reprises il y a 4ans. Il n’y a rien de plus dégradant et démotivant que de vivre dans une ville salle! Ce centre ville de Bruxelles est unique et invite à la découverte , les petites rues peuvent être préservées mais les Grands Boulevards pietons sont malheureusement l’ouverture à toutes les déviances … Nous avons été plusieurs fois découragés et avons rebroussé chemin après avoir constaté une atmosphère glauque dans le centre. Dommage!

  2. Arrêtons le massacre, je n’ai qu’un mot en bouche pour ce despote mégalo maniaque non ėlu de surcroît « DÉMISSION »

  3. Il y faudra peut-être une invasion des rats de la Senne, sur nos grands boulevards, ils sortiront de nuit des bouches d’égouts pour se repaitre des restes des aliments laissés par les humains.
    Cela deviendra un PROBLEME DE SANTE PUBLIQUE !

  4. Il y a un réel problème de propreté dans le piétonnier et à Bruxelles en général. Les citoyens / touristes et autres usagers ne sont pas très respectueux et n’utilisent pas les « corbeilles publiques » comme l’administration aime à nommer les poubelles. Ce qu’il faut également savoir c’est que la tâche des services de nettoyage de la Ville est le travail « est sérié en plusieurs tâches. Les camions compacteurs vidangent les corbeilles et les balayeurs de rue balayent les saletés sur la voie publique. » selon les dire de la responsable Propreté publique de Saint-Gilles. Qu’il y ait un délai de plusieurs heures entre le passage des uns et des autres n’est manifestement pas repris dans leur équation.
    On en arrive donc à ce désastre urbain que vous démontrer images à l’appui ici. Entre les dépôts clandestins, les SDF, etc… Qui se retrouve dans un piétonnier à l’allure de dépotoir? Certainement pas les Bruxellois qui le fuient, certainement pas les touristes qui ne viennent pas à Bruxelles pour assister à ca! A se demander si Yvan Mayeur lui-même s’y rend pour constater l’ampleur des dégâts?
    Dick Annegarn ne chantera bientôt plus « Bruxelles ma belle
    Je te rejoins bientôt aussitôt que Paris me trahit … »
    Et nous les Bruxellois? Qu’allons-nous faire pour changer ca?

  5. Que dire ! Que dire !

    Je suis scandalisé depuis le début de l’annonce de ce « piétonnier »…

    Tout d’abord !

    1. Le centre historique a déjà été maintes fois mutilé par le passé… à tel point qu’Yvan Mayeur a décidé de rendre piétons la zone la plus laide du centre – entre les 2 tours immondes (la photo sur le site de la ville et la « promo ») et hors gabarit qui ont démoli la perspective de l’artère historique…

    2. Les belles places débordantes de vies sont encore et toujours toutes accessibles aux voitures et sont de vastes parkings. Sablon, Place Sainte-Catherine, « Vismet », Place Rouppe…

    3. La Place De Brouckère est actuellement équipée de très larges trottoirs (certes laids et d’une autre époque) ne nécessitant pas spécialement une « place ». A part le cinema, 2-3 cafés et un bel hôtel… pas de quoi interdire toute circulation (et donc accès aux parkings et commerces qui se vident)

    4. La circulation est simplement déviée dans la rue Van Artevelde où il y a des commerces, des cafés, des habitants… et des vélos, des piétons, des bus, des camions, des voitures, des flics et des clochards. Ce n’est donc pas un vrai piétonnier mais une déviation d’une artère principale de la ville.

    5. Interdire les voitures – c’est la base d’un piétonnier – doit s’accompagner d’une accessibilité en transport public, à vélo et à pied. NON ! Les bus sont malvenus et doivent tourner en rond entre les crasses et les ruelles. Et impose aux gens à descendre à Gare Centrale. Certes il y a beaucoup de Bruxellois à Bruxelles, mais c’est la capitale et des non-bruxellois viennent aussi au centre… comment ils font ? Se garer dans 1 des 1650 places de parkings de dissuasions ??? Et après… 30-40 minutes de transports jusqu’au centre sans oublier qu’aucun Noctis ne rejoint un parking de dissuasion ? Etant utilisateur et fervent défenseur des TP… en soi ça peut fonctionner… mais ça doit être organisé sur plusieurs années.

    6. Le projet ! Quel projet ! Depuis le début… nous n’avons rien vu ! Ni projet, ni images, ni plans sérieux. Juste du bricolage (les magnifiques mobilier urbains 😉 et des bonnes intentions (les voitures et les bus diesel c’est beaucoup ça pollue, marcher c’est BIEN)… et un slogan « la place au piétons » qui d’ailleurs marchent toujours sur les trottoirs tant le Boulevard n’est autre qu’un axe de passage.

    BREF! Yvan Mayeur a inventé le concept de ring urbain dans des ruelles du moyen-âge (mais a implanté des Ramblas devant la Gare Centrale ainsi qu’une Rotonde balayé par les vents)… C’est du piétonnier « low-cost », c’est de l’idéologie sans réflexion… et une honte sans nom.

    MON PROJET :

    A. Rendre piétonnes les places et rues où il y a déjà une activité horeca et commerciale (Sablon, quartier Sainte-Catherine, Saint-Géry…)

    B. Aménager ces lieux avec un « plus » : fontaines, bancs, plantations, éclairages attrayants et « scénarisés ».

    C. Construire un énorme passage piéton entre la Bourse et la Rue Orts et mettre des feux défavorables au transit en voiture sur ce fameux boulevard et réorganiser la circulation autour du centre (les boulevards de la petite ceinture, le long du canal, etc…) pour laisser entrer au centre que les riverains, les visiteurs et les livraisons.

    D. Favoriser l’accès en transport publics au centre. Bus avec les terminus à côté de l’horrible tour « philips »… et qui ne viennent pas se confronter avec les piétons dans des ruelles étroites. En gros : Le bus te déposes dans l’hyper centre et en repart au plus vite. Ce « grand piétonnier » n’est pas si vaste et donc compatible avec la marche à Pied.

    E. Relier ces lieux de vie et de commerce et rénover les rues (éclairages, trottoirs, parkings vélos) pour ne pas créer de « no-man’s-land »… un ex. : le café latino rue de laeken est un bel endroit un peu « ex-centré » par rapport à la Bourse… la rue de laeken n’est pas du tout engageante… et la place de l’Yser au bout est peu fréquentable (prostitution, notamment)

    F. Renforcer l’attrait du centre par de beaux commerces variés et non aseptisés (à l’inverse des centres commerciaux)… le quartier « Flamand » est un bel exemple et ne demanderait que de s’étendre et d’être valorisé et relié aux autres lieux historiques.

    G. Gérer le parking hors voirie : l’AB, le Beursschouwburg, le Théâtre National, le KVS sont des pôles culturels qui drainent une population pas exclusivement Bruxelloise -> la voiture est nécessaire soit à proximité (parking 58…) soit via une ligne directe rapide vers un parking vaste en périphérie (ça fait 20 ans qu’on attend ça avec le fameux RER). Sans oublier les tarifs du parking qui doivent être intégrés avec le transport public, les places de spectacles, les achats au centre, etc… (ça me rappelle une émission sur un grand centre commercial tout neuf et désaffecté car les enc… faisaient payer le parking)

    H. Des études sérieuses sur du long terme… Tester des zones pilotes, confronter les chiffres de fréquentation des commerces, des parkings, faire des « évènements » pour attirer les gens.

    I. Collaborer avec les acteurs de la ville. Commerçants, habitants, STIB, cyclistes, lieux culturels…

    Une fois que les 2 zones sont embellies et attrayantes il sera alors peut-être logique de les relier en fermant le boulevard.

    Au centre ville, avant, ce n’est pas la circulation du boulevard qui était le plus gênant, mais plutôt celle dans les petites rues et les parkings… Je reviens encore avec mon Sablon, mais : C’est une très belle place avec pleins de cafés et de commerces… mais il est difficile de se déplacer en été car les terrasses sont blindées et la place elle-même un vaste parking… alors que le parking de la Place Poelaert est à moitié vide…

  6. Non au piétonnier! !!!! Faut absolument ddescendre dans la rue et faire quelque chose sinon Bruxelles est foutue !! Soyons réaliste ce piétonnier est déjà un échec, ne laissons pas la folie d un seul homme ( un branleur) nous gâcher notre capitale Européenne! !!!!!

  7. Je vies à 50 mètres de la Bourse, pourquoi ne dénoncez vous pas le réel problème dans cette ville? Le problème de Bxl, c’est la tiers-mondisation de sa population! Ma femme ne peut pas faire 50 mètres sans se faire ennuyer/insulter/menacer tous les jours en bas de chez nous, vous croyez que ça vient d’où? Le centre est sale, ok, mais il est surtout dangereux! En particulier pour les femmes!

    Cette ville est devenue une plaie pour l’Europe…

    1. Vous avez mis le doigt dessus, mais chuuuuuuuuuut, padamalgam, cépalislam, casiolé, ciliciounist…etc… on sait d’où vient le vrai problème mais le politiquement correct nous empêche de le dire haut et fort, puis il y a les bisounours. Ceux-là ne se sont pas encore rendu compte du VRAI problème

  8. Les politiciens semblent tout faire pour tuer Bruxelles . Je me suis rendu à la bourse il y a peu … C’est une honte . Je ne croyais pas cela possible . Aucune envie de retourner la bas .

  9. Que fait la police??? Si des lourdes amendes pour les incivilités (qui sont quand même la cause première des désordres) étaient levées on réglerait déjà une partie du problème. Quel laisser faire et laisser aller, c’est lamentable. Celle ville est abandonnée aux crapules et inciviques en tous genres.
    Et après tout ça on doit encore payer plus d’impôts … pour voir ça???

  10. Sur le fond, un piétonnier dans une ville comme Bruxelles a beaucoup de sens, nombre de villes en possèdent. Mais sa forme doit être étudiée par des professionnels, architectes urbains et autres. Un piétonnier ne se résume pas a quelques barrières ou bac à fleurs ci et la, dans une artère principale à 4 voies, et pourquoi pas les tunnels de la petite ceinture? Monsieur Mayeur, aide social de formation, a fait preuve de son niveau d’incompetence pour diriger la ville de Bruxelles.
    Il serait élégant de sa part qu’il rende son tablier et qu il n’oublie pas d’embarquer son échevin Karine Lalieux (propreté et culture) qui n est pas plus efficace.

  11. Je n’habite pas bruxelles mais je trouve que ce n’est pas possible de laisse faire ce mr Mayer. Nettoyer et ouvrir les ruis svp metci

  12. Ce n’est pas une surprise ce desastre … Franchement à quoi vous attendiez-vous venant de Bxl centre peuplé de ses « nouveaux belges »…?

  13. Au bout de 45 ans de vie à Bruxelles, j’ai définitivement délaissée « Ma belle » pour aller habiter en Flandre! Mais je crois que je vais aussi délaisser mon pays pour un autre?

Les commentaires sont fermés.