Bye bye Brussels !

Bye bye Brussels !
Bruxelles n’est pas une ville embouteillée, c’est pire que cela : il n’y a tout simplement plus moyen de circuler : les grands boulevards haussmanniens percés sous Léopold II — et devenus piétonniers en 2015 — sont entrecoupés par de petites rues moyenâgeuses paradoxalement ouvertes à la circulation automobile. En réalité, Bruxelles a fait l’opposé de ce qui se pratique partout ailleurs dans le monde…