Comment Ukta Hallouf a été démasqué(e)

Qui se cache derrière le pseudo Ukta Hallouf ?
Qui se cache derrière le pseudo provocateur de « Ukta Hallouf » ? Curieusement, nous finissons par trouver à la créole une certaine ressemblance physique avec son Papa de 60 ans

Depuis 2015, une certaine demoiselle Ukta Hallouf — soi-disant coiffeuse de son état — sévit dans la section « faits divers » des versions numériques des quotidiens wallons, ainsi que sur plusieurs groupes Facebook anti-piétonniers…

Ukta serait guadeloupéenne — et donc française —, mais œuvrerait dans un salon situé près de la place Fontainas, à 1000 Bruxelles.

Cependant, dans la vraie vie, Ukta serait plutôt un pur produit wallon…

Commentant la mort de Rachid...
Sur LaMeuse.be, commentant le décès accidentel de Rachid (30 ans), tué sur l’autoroute E25 en ramassant ses lunettes : On n’est plus dans le « réflexe » mais carrément dans la connerie pure et simple
Sur sudinfo, à propos de la mort de Florent : e n'ai NI enfants, NI compassion, NI empathie. Je suis l'archétype de la sociopathe indécrottable. Je m'y accommode très bien, ce sont les autres qui ont plus de difficultés.
Sur Sudinfo.be, à propos de la mort de Florent (19 ans) : Je n’ai NI enfants, NI compassion, NI empathie. Je suis l’archétype de la sociopathe indécrottable. Je m’y (sic) accommode très bien, ce sont les autres qui ont plus de difficultés.
Sur LaGazette.be, à propos de la mort de trois personnes : Ricardo j'ai envie de faire l'amour avec toi
Sur LaGazette.be, réagissant à la mort de trois personnes : Ricardo j’ai envie de faire l’amour avec toi

Dans les quotidiens wallons, son trip consiste à indisposer les proches des victimes d’accidents de la route, au besoin en usant d’un langage particulièrement ordurier.

Sur Facebook, Ukta est nettement plus sociable et milite contre le piétonnier de Bruxelles, un peu comme si ses commentaires wallons constituaient un galop d’essai en prévision de la Grande guerre patriotique.

Etonnamment, notre troll wallon a été nommé « administrateur » du groupe anti-piétonnier de Michel Wajs (ou Wajsbort), ce qui en dit long sur ses critères de sélection.

Toutes ces contradictions apparentes vont trouver leur explication… wait and see !

Ukta en majesté
Ukta Hallouf en majesté : toutes ses photos proviennent en réalité de sites sur les cheveux « Kinky » — Ukta a opté pour la variante « Kinky Curly »

Le profil Facebook de Ulta Hallouf a ceci de particulier qu’il ne comporte ni données personnelles, ni journal, ni amis… mais sous-entend que sa titulaire pratique rien de moins que… la sorcellerie vaudou1 !

Faire mal à distance
Faire du mal à distance : est-ce vraiment le programme de Ukta ?
Sans doute Ukta imagine-t-elle tenir Yvan Mayeur entre ses mains...
Sans doute Ukta imagine-t-elle tenir Yvan Mayeur entre ses mains… les autocollants « non élu » suivront

Melle Hallouf nous écrit à cet égard ce 17 mai qu’elle est l’unique personne réellement anonyme sur Internet : Et pour cause, je ne suis sur aucun réseau social, aucun site internet fût-il professionnel ou privé, aucune base de donnée. Il vous est donc techniquement impossible d’avoir pu identifier qui que ce soit.

Comment Ukta a été démasquée : il suffit de comparer les adresses IP
Comment Ukta a été démasquée : il suffit de comparer les adresses IP ! A noter que Ukta utilise une adresse mail gratuite @activist.com pour anonymographes et autre lanceurs d’alerte

Alors, il ne faudrait tout de même pas nous prendre pour des idiots : il suffit de comparer les adresses IP figurant au regard des commentaires reçus respectivement les 27 octobre et 1er novembre 2015 pour se rendre compte qu’elles sont identiques — à savoir dans les deux cas 81.245.215.36 — et conclure que ces messages proviennent bel et bien du même lieu !

La pierre de Rosette : le même texte écrit en hyéroglyphes et en grec
La pierre de Rosette (196 av. J.-C.) : exactement le même texte, écrit en hiéroglyphes égyptiens et en grec ancien. Or, on connaissait le grec…

Comme nous savons de qui émane le message du 1er novembre, nous savons du même coup qui est Ukta Hallouf : la pierre de Rosette n’aurait pas mieux parlé !

En réalité, la demoiselle Hallouf n’est autre que quelqu’un que nous connaissons bien et sa famille2 : sa « nomination » sans autre forme de procès comme administrateur du groupe très sélect Contre le piétonnier de Bruxelles s’explique tout naturellement.

Avec le « piétonnier géant » de Yvan Mayeur, notre ami doit pouvoir se défouler à son aise… et il n’est d’ailleurs pas le seul !

Ukta déteste Yvan Mayeur et le lui fait bien comprendre...
Ukta est très remontée contre Yvan Mayeur (PS) et le lui fait bien comprendre…
Une Bruxelloise qui lit La Province !
Une Bruxelloise lisant La Province (un journal de Mons) ou une Wallonne dérangée par le piétonnier de Bruxelles ? Ukta prend un malin plaisir à brouiller les pistes, mais on notera son allusion — dès le 29 juin 2015, premier jour du piétonnier — au « non élu » !
Mais Ukta connait très bien Bruxelles
Mais Ukta connait très bien Bruxelles, surtout vu de la place Fontainas, près de là où « elle » travaille…

On comprendra que, vu sa notoriété nouvelle, notre activiste recherche l’anonymat le plus total quand il tourmente en public les familles endeuillées…

  1. C’est à dire l’art de faire du mal à distance…
  2. Outre que les anonymographes choisissent généralement d’incarner un personnage diamétralement opposé à celui de la réalité, « être » une femme de couleur permet de parer à toutes les critiques en invoquant le sexisme, le racisme