Intéressante théorie…

Selon la théorie développée par Stéphane Obeid, conseiller communal MR à Ganshoren, dans son billet du 29 juin 2016 (voir lien ci-dessous), le « piétonnier géant » de Yvan Mayeur s’inscrirait dans le cadre d’une politique plus globale de la Région de Bruxelles-Capitale, visant à réduire fortement le nombre de voitures au sein de ladite Région.

Sur la petite ceinture de Bruxelles
D’énormes embouteillages se forment sur la petite ceinture de Bruxelles, peu après l’installation du « piétonnier géant » de Yvan Mayeur en juin 2015 ; à droite, on voit le grand panneau interdisant l’entrée du Pentagone de Bruxelles, tout à coup devenu piétonnier (depuis, une plaque bleue « P » a tout de même été rajoutée pour spécifier que des parkings publics existent…)

Cette théorie explique pourquoi on voit subitement fleurir, en 2016, toutes sortes d’autres piétonniers en Région de Bruxelles-Capitale (Madou, Schuman, Jourdan, Dumon, etc.), et aussi pourquoi la Région soutient l’incompétent Yvan Mayeur envers et contre tous.

Ce qui est nouveau dans cette théorie n’est donc pas que la Ville de Bruxelles veut réduire le nombre de véhicules la traversant — c’était évident —, mais que toute la Région est concernée !

Incapables
L’incompétent Yvan Mayeur PS (à gauche) et le super-incompétent Pascal Smet, ministre régional bruxellois sp.a de la mobilité, fanatiquement anti-voitures : pour ce dernier, même Venise ou Amsterdam comptent entre trop d’automobiles !

L’incompétent Pascal Smet (sp.a) est ici à la manœuvre, et nous ne sommes plus loin de penser que l’affaire des tunnels Stéphanie, Léopold II et Montgomery est — en partie du moins — voulue.

ddddd
Yvan Mayeur n’a pas le monopole des représentations idéalisées, épurées : voici le nirvâna du client aisé — et donc motorisé : un parking spacieux, d’accès facile, et surtout gratuit sans limite de temps pour ne pas « stresser ». Le commerçant qui possède un tel « attrape-clients » ne risque guère la faillite ; évidemment, ce genre de surface ne se trouve pas juste à côté de la Grand-Place de Bruxelles !

Malheureusement, les décideurs régionaux et communaux ne se sont pas rendu compte que, ce faisant, ils obligeaient certes ceux qui devaient se rendre à Bruxelles pour leur travail à modifier leurs habitudes, mais que les autres — les clients — iraient tout simplement trouver leur bonheur ailleurs : à Waterloo, Louvain-la-Neuve, Woluwe-Saint-Lambert, voire encore plus loin (Anvers ou Maastricht), du moment qu’existe un parking aisé et gratuit.

rrrrrr
Personne n’a jamais cru que les « cartels » ineptes de Marion Lemesre allaient ramener les automobilistes — et donc les clients — au centre-ville de Bruxelles, mais cela permettait au Judas MR de se dédouaner politiquement

Cette théorie a également le mérite d’expliquer pourquoi la Ville de Bruxelles « fait semblant » d’aider les commerçants en plaçant des panneaux de signalisation quasiment invisibles ou des cartels ineptes… quand ce ne sont pas carrément des indications trompeuses.

Lire : Billet de M. Obeid