La faillite menace les commerçants du Pentagone (Télé Bruxelles)

En moins de trois mois, Yvan Mayeur et son âme damnée Marion Lemesre ont réussi la performance — unique en Europe — de précipiter les commerces hors HORECA du centre-ville de Bruxelles dans la faillite.

Les baisses de chiffre d’affaire vont de 20 à 40%… c’est-à-dire environ la moitié des 65% de clients qui se rendaient en voiture dans le Pentagone.

Les multinationales de la rue Neuve (Media Markt, FNAC, etc) sont également touchées, même si leurs moyens financiers leur permettent de tenir plus longtemps.

Et encore ! Les gros travaux 1 — devant durer deux à trois ans — n’ont pas commencé !

Seule la presse télévisée rapporte correctement le drame que vivent actuellement les commerçants : loyers impayés, personnel salarié licencié ou en arrêt maladie, chiffre d’affaires effondré, fermetures et délocalisation.

Lorsqu’on voit Marion Lemesre — véritable judas du commerce — déclarer avec aplomb à la télévision qu’en novembre (!) elle va placer des « cartels » 2 indiquant, sur la petite ceinture, les sorties relatives à Dansaert, au vismet, à Sainte-Catherine, etc. on ne peut que se demander si cette femme qui a trahi ses électeurs a encore les pieds sur terre…

La seule chose qui peut encore sauver le centre-ville est la démission immédiate de Yvan Mayeur et de sa bande, ainsi que le rétablissement d’une circulation normale au sein du Pentagone.

Emission du 5 octobre 2015

Affichecampagne tegen voetgangerszone

‘Les politiciens sont à la base du dépérissement du commerce au centre-ville’

La mort des commerces 1
La « mort des commerces » du centre-ville …
Des "soldes" à moins 20% début octobre 2015 !
Des « soldes » à moins 20% début octobre 2015 !
Delifrance jette le gant !
Délifrance jette l’éponge…
Waterstones, la librairie britannique, s'en va !
Waterstones, la librairie anglaise — unique à Bruxelles —, abandonne elle aussi : presque plus aucun client !
Et voici ce qui restera : cette saleté omniprésente...
Et voici ce qui restera : cette saleté omniprésente, ici…
... et là ; partout en réalité
… et là : partout, en réalité…
Cette tranchée est creusée depuis août 2015...
… ainsi que ces interminables « travaux du gaz » justifiant tous les refus de manifester : cette tranchée est ouverte depuis août 2015…
il y a les crasses que "BXL" ne ramasse plus... et puis celles que "BXL" déverse délibérément... nous sommes ici à la jonction entre le bvd Anspach et la place de Brouckère, devant le Centre Monnaie : à côté des inévitables troncs d'arbres, "BXL" a jeté une gigantesque loque rougeâtre dont on se demande à quoi elle a bien pu servir...
Il y a les crasses que « BXL » ne ramasse plus… et puis celles qu’elle déverse délibérément : nous sommes ici à la jonction entre le boulevard Anspach et la place de Brouckère, devant le Centre Monnaie ; à côté des inévitables troncs d’arbres (il paraît que cela s’appelle des « grumes »), « BXL » a jeté une gigantesque loque rougeâtre, dont on se demande bien à quoi elle a pu servir…
  1. Revêtement de voirie en pierre bleue, fontaine à ras de sol, quatre nouveaux parkings souterrains, etc
  2. Des affiches…

Une réflexion sur « La faillite menace les commerçants du Pentagone (Télé Bruxelles) »

  1. Ne tombons pas dans le piège de la politicaille. Si le bourgmestre et l’échevine font leur travail pour lequel ils sont payés, comme tout le monde, peu m’importe leur nom ou de quel parti ils sont. Ce qui compte, c’est que 20 millions d’euros, au lieu d’être dépensés en pierre bleue, sur laquelle on va vomir ou pisser, et en fleurs, qui seront de toute façon arrachées, soient épargnés en faisant sans frais de petits piétonniers dans les rues organiquement « faites pour », et redéployés à meilleur effet – le Collège ne manque de projets en mal de budget. Si le bourgmestre a la sagesse de changer d’avis, peu m’importe son parti.
    S’il ne le fait pas, il sera « puni » aux prochaines échéances électorales. Car ce n’est pas l’événementier, le visiteur occasionnel du futur Temple de la Bière qui va voter pour lui. La ville ne se meurt pas, elle est morte.

Les commentaires sont fermés.