La foire du Midi désertée en raison du risque d’attentat terroriste

(Belga) La fréquentation de la Foire du Midi le jour de la fête nationale — le 21 juillet 2016 — a chuté de moitié par rapport aux années précédentes, indique Patrick De Corte, président de l’Union des forains bruxellois.

Foire du Midi
Victime des attentats terroristes, la foire du Midi est déserte…

Certains forains ont même enregistré des chiffres d’affaires en-dessous de la moitié de leurs rentrées moyennes.

Le "Shake & Roll" : cette dangereuse attraction a été fermée sur ordre de police
Le « Shake & Roll » : cette dangereuse attraction a été fermée sur ordre de police, car elle avait tendance à éjecter les nacelles et leurs occupants !

La fréquentation à l’ouverture, le week-end dernier, était pourtant bonne, affirme Patrick De Corte. Mais elle s’est progressivement dégradée durant la semaine jusqu’à atteindre un niveau particulièrement bas le 21 juillet. «  Un article de presse qui avançait que la Foire du Midi était un site privilégié pour les terroristes nous a fait du tort  », estime-t-il. «  En revanche, je crois que les gens ont fait la part des choses concernant l’incident mineur survenu dimanche soir sur une seule attraction1. J’espère que les gens vont revenir. Le 21 juillet est normalement une très bonne journée  », ajoute-t-il.

Le commissariat de police
La baraque couleur crème est… un commissariat de police mobile ; à sa gauche, on voit l’un des blocs de béton censés empêcher un camion fou de faucher la foule, comme à Nice le 14 juillet

Outre la présence policière, des mesures supplémentaires ont été prises. «  Des blocs de béton ont été placés devant les accès  », précise Patrick Decorte. «  Et là où il n’y en a pas pour laisser passer les véhicules de secours, des voitures de police sont stationnées avec des hommes à l’intérieur pour bloquer les entrées  ».

  1. Le Shake, dont une nacelle s’était détachée ; cette attraction reste d’ailleurs sous scellés en raison de sa dangerosité