La Ville de Bruxelles exige la libération « immédiate » du terre-plein central

Les véhicules stationnés sur le terre-plein central — entendez : le parking sauvage — entre les boulevards du Midi et Poincaré ont tous reçu un avis officiel de la Ville de Bruxelles apposé sur leur pare-brise, les sommant de libérer les lieux « immédiatement », sous peine d’une amende de plus de mille euros.

Tout au long du terre-plein central entre les boulevards du Midi et Poincaré, des avis émanant de la Ville de Bruxelles ont été déposés dans toutes les boîtes aux lettres des riverains — y compris ceux habitant les rues perpendiculaires —, et apposés sur les pare-brise de tous les véhicules qui y étaient stationnés.

La Capitale annonce d’autre part que le parking des magistrats et avocats situé devant et autour du Palais de justice de Bruxelles sera prochainement supprimé : ceux-ci seront alors obligés de se rendre au Palais en transports en commun ou de garer leur véhicule dans le parking — payant — Poelaert.

Comme on peut le constater, la « chasse à l’automobile » ne fait que commencer !