Le dossier de presse du 16 juin 2016

Conférence de presse du 16.6.2016
Conférence de presse du 16.6.2016 : ces messieurs semblent quelque peu embarrassés…

On trouvera ci-dessous — en PDF téléchargeable — le dossier presse de la conférence du jeudi 16 juin 2016 réunissant Yvan Mayeur, Didier Reynders, Rudy Vervoort, Pascal Smet et Alain courtois :

Dossier_Presse_FR_FINAL_Web

A moins que le Conseil d’Etat ne le suspende le 26 juin, cet effarant projet urbanistique devrait débuter à la rentrée de septembre 2016 et ses travaux durer quelque deux années !

Nous disons « effarant », car on ne voit guère où ce projet conduit, sauf à nous mener en bateau dans le fameux remake des Demoiselles de Rochefort déjà évoqué, ainsi qu’à ravager encore davantage le centre-ville de Bruxelles.

Yvan Mayeur a "oublié" que ce qui fait le charme d'une ville
La vision idéalisée… Yvan Mayeur a « oublié » que ce qui fait le charme d’une ville, c’est aussi la qualité de ses habitants et visiteurs ; or, ce que l’on voit sur cette illustration ne correspond aucunement à la réalité de la population actuelle du centre de Bruxelles : on se croirait plutôt sur l’île Saint-Louis à Paris, où vivent des célébrités comme Michèle Morgan et des milliardaires américains. En tout cas, cette gentrification du centre de Bruxelles, réalisée via le « piétonnier géant », serait certainement la plus foudroyante que la Terre ait jamais connue ! Il est à cet égard amusant de constater que tout ce qui ressemble de près ou de loin à un allochtone a été soigneusement éliminé, a fortiori si cet allochtone est musulman ; nous souhaitons bonne chance à Yvan Mayeur s’il compte bannir les femmes voilées de la place de la Bourse !
Voici ce que les riverains découvrent le matin...
Et la triste réalité, photographiée après l’inauguration du piétonnier central : on se situe plus dans un lieu de passage — épouvantablement sale — pour touristes chinois à petit budget que dans l’ambiance enchanteresse des Demoiselles de Rochefort ou sur l’île Saint-Louis à Paris… Il faudrait au moins vingt ans et une politique d’épuration ethnique (et sociale) particulièrement musclée pour faire coller la vision idyllique de Yvan Mayeur à la réalité. On se demande aussi qui, de la pièce d’eau ou des autocars transportant les touristes chinois, gagnera finalement la partie (l’auvent à gauche et la marquise rouge à droite servent de repères)…
A nouveau, la version idéalisée...
A nouveau, la version idéalisée, épurée, vidée de ses habitants actuels — surtout les musulmans —, remplacés par des « bons Belges » (on se situe manifestement sur le boulevard Anspach)
Par certains côtés, le "piétonnier géant "
Et la réalité démographique du boulevard Anspach : la plupart des personnes empruntant ce boulevard sont d’origine étrangère, essentiellement maghrébine : où Yvan Mayeur compte-t-il les déporter en vue de gentrifier son piétonnier géant ? Est-il possible de nier à ce point la réalité du centre-ville de Bruxelles ?

En particulier, il n’y a aucun projet commercial dans le cadre de ce projet idéalisé et gentrifié à outrance de « piétonnier géant adapté », et lorsque nous lisons que les commerçants peuvent, s’ils rencontrent des difficultés, s’adresser à… Marion Lemesre, nous éprouvons les plus grandes craintes !