Le piétonnier de Bruxelles est devenu réalité !

Mardi 23 mai 2017 : pour la toute première fois, comme un flash, la beauté, le caractère apaisant — presque voluptueux — du « piétonnier géant » de Yvan Mayeur nous apparaissent.

Instantanément, les belles images de propagande diffusées par Yvan Mayeur en 2015 nous viennent à l’esprit…

Le problème, c’est que si ces photographies ont bel et bien été prises au niveau du boulevard Anspach 1, elles ne représentent pas sa partie piétonne.

Cependant, une autre conséquence du « piétonnier géant » apparaît clairement sur ces photos : il n’y a certes quasiment plus de voitures — à l’exception de celles stationnées sur un des côtés —, mais il n’y a pas non plus de piétons… un mardi à 13 heures !

Un piétonnier sans piétons : est-ce bien utile ?

Cette image et la suivante font irrésistiblement penser à une petite ville de province française — quelque peu endormie à l’heure de la sieste — dans les années 60 : on est loin du « Bruxelles qui brusselait » !
Au fond, la hideuse place Fontainas avec ses sempiternels travaux du gaz, le building stalinien de l’ACOD et le Bab Al Hara (« La Porte du Quartier ») est heureusement masquée par les frondaisons (et aussi — il faut bien le dire — par l’angle de vue…)
Les images de propagande de 2015 : on constatera que les conditions atmosphériques sont identiques à celles prévalant sur les deux clichés du haut, même si l’infographiste de Yvan Mayeur a eu la main lourde lorsqu’il a « photoshopé » les façades…
Un peu plus loin — même jour, même heure — la réalité reprend ses droits : à droite, on voit le marché du mardi sur la place Anneessens, les femmes sortent voilées, il y a du monde et… des autos !
Et même un peu d’animation sur le boulevard…
  1. entre la place Fontainas et la rue des Teinturiers, c’est-à-dire loin avant la partie piétonne

Une réflexion sur « Le piétonnier de Bruxelles est devenu réalité ! »

  1. Toujours aussi tristounet. On aurait mieux fait de refaire la voirie rue Neuve où on risque tous les mètres de se casser la figure !

Les commentaires sont fermés.