Le taux de réservations dans les hôtels des villes d’art flamandes en baisse suite aux attentats de mars 2016

(Belga) Les attentats du 22 mars à Bruxelles ont eu un impact négatif sur le taux de réservations dans les hôtels des villes d’art flamandes, indique dimanche Toerisme Vlaanderen dans De Tijd, confirmant des chiffres du ministre flamand du Tourisme Ben Weyts.

L'hôtel Métropole, photographié à un moment où la place de Brouckère portait encore ses arbres, fut le premier à attaquer en justice la Ville de Bruxelles
L’hôtel Métropole est sans doute le plus impacté de tous : il subit les effets cumulés du piétonnier, du lockdown, des tunnels bloqués, et des attentats de mars

Le taux de réservations dans les villes d’art flamandes (Bruges, Gand, Anvers, Malines et Louvain), qui représente quelque 60% des nuitées dans la Région, a diminué depuis avril de 10 à 15% par rapport à l’année dernière. En mai, une baisse de 15% a ainsi été constatée. Les hôtels bruxellois ont enregistré une baisse encore plus importante en mai, de 22%.

Devant la Gare Centrale...
La présence de l’armée dans les rues décharge peut-être la police, mais elle contribue en revanche à créer dans la population une psychose de l’attentat, ainsi qu’à maintenir une image très négative de la Belgique à l’étranger…