Lettre ouverte à Marion Lemesre (MR) signée Joëlle H.

Nous avons choisi de publier la lettre ouverte de Madame Joëlle H., car nous la trouvons particulièrement représentative de la mentalité régnant actuellement au sein du Pentagone bruxellois.

L'affiche électorale de Marion Lemesre, la "fille de commerçants"
L’affiche électorale de Marion Lemesre, « fille de commerçants »… En 2012, cette femme — en réalité âgée de 62 ans — promettait le bonheur aux commerçants de Bruxelles : elle les a trahis au-delà de toute imagination !

Il est à noter que cette lettre n’est pas adressée à Yvan Mayeur (PS), mais à l’échevine du Commerce, le Judas MR Marion Lemesre — qui vient en outre d’interdir le stationnement automobile dans la totalité du centre-ville !

Madame,

Je suis allée au Conseil Communal de Bruxelles hier et j’en suis ressortie très effarée : je n’ai jamais vu un conseil comme cela dans ma vie : il est tout d’abord présidé par un homme qui n’a aucun respect pour les gens qui l’interpellent, il est juste grossier et méprisant. J’ai aussi remarqué de nombreux conseillers au téléphone pendant la réunion (dans le privé ce n’est pas comme cela, les gens sont priés de couper leur portable) : je cite notamment Monsieur Courtois et Madame Lalieux : quel manque de respect !

La démocratie selon Yvan Mayeur...
L’exercice de la démocratie selon Yvan Mayeur et le PS : chipoter sur son smartphone ou téléphoner sans cesse pendant le Conseil communal (Karine Lalieux, à droite)

Ensuite je voulais vous dire que j’ai toujours voté pour vous jusqu’ à maintenant (mes filles aussi) mais vous avez fait de moi une femme apolitique : vous avez vendu votre âme au diable (ah pouvoir quand tu nous tiens) pour ce piétonnier qui d’après ce que j’ai pu constater a été fait dans la précipitation, sans concertation aucune avec le public, mais aussi surtout avec les commerçants : ce piétonnier est mal pensé, mal conçu, sale et insécure et tue petit à petit l’âme de Bruxelles, des Bruxellois que nous sommes ….

Un restaurant du "Theme Park" de Yvan Mayeur... notez les planches de bois qui se sont détachées et le gros garçon affalé par terre au second plan
Un « restaurant » façon Yvan Mayeur : dîner en plein milieu du boulevard central !

Oui les commerçants (que je ne suis pas) étaient là hier pour crier leur désarroi, mais il y avait aussi des particuliers comme moi, habitante de Neder-over-Hembeeck que vous les conseillers de la Ville de Bruxelles avaient créé [entendre : avez transformé en] un nouveau ghetto (merci pour les trop nombreux logements sociaux), pour moi qui peine pour me rendre à ma maison communale car le plan de mobilité nous a oubliés une fois de plus (où est notre bus direct vers le centre-ville ?).

Ce clochard a trouvé refuge au sein du piétonnier et semble avoir vidé une poubelle afin de trouver à manger... sur la table en bois mise à sa disposition par Yvan Mayeur
Ce clochard a trouvé refuge au sein du piétonnier et semble avoir vidé une poubelle afin de trouver à manger… sur la table en bois mise à sa disposition par Yvan Mayeur

Avant le piétonnier je me rendais volontiers au centre en voiture (qui a envie d’attendre d’abord le bus 47 puis le tram 3 pour aller au centre). J’y ai fait notamment de la prévention VIH le soir dans les bars et avais besoin de ma voiture pour transporter le matériel. Et puis j’y sortais aussi : théâtre, restaurants, verre avec les amis …. Croyez-vous que j’ai envie de faire tout cela en métro, tram et bus ? Etes-vous déjà descendue dans la station Bourse à minuit ou à 5 heures du matin (pour attraper le premier métro : c’est cela ou un taxi à 20 euros) ? Les sans-abris et les dealers y ont trouvé refuge le soir et jamais je ne vois un policier. Au petit matin, ce sont les seringues qui jonchent le sol …. Et puis dois-je encore payer un parking en plus de mon essence pour sortir en ville alors qu’avant je pouvais me garer facilement dans les rues ? Une rue où passait la circulation était au moins rassurante [alors] qu’une rue sans voiture dans la nuit ne l’est pas. Et en journée sur le boulevard Anspach notamment il faut « faire » avec les vélos qui sont devenus les rois du centre ville : à quoi cela sert-il d’appeler cet espace un piétonnier si on doit perpétuellement faire de la gymnastique pour éviter les vélos et on appelle cela se promener en toute liberté ? Hier j’ai failli avoir un frontal avec un vélo.

En attendant, avec Mayeur, "BXL" est devenu "ça", une poubelle à ciel ouvert (rue du Midi, cœur historique, 29/9:2015)
Avec Mayeur et Lemesre, Bruxelles s’est mué en poubelle à ciel ouvert (rue du Midi, cœur historique)

Et si on parlait de la propreté, compétence de votre collègue Karine Lalieux ? Les poubelles débordent quasiment tout le temps (idem dans le métro d’ailleurs). Et que dire des tas d’immondices dans les rues (j’ai pris une photo hier d’un tas de poubelles place De Brouckère à 15 heures !!) ou de la machine à laver rue des Fripiers il y a quelques semaines ou de ce lit sur le boulevard Anspach ?

Home pic 3
Devant l’ex-bourse de Bruxelles, point central du piétonnier : saleté et trafic automobile intense !

On peut aborder aussi le sujet de la sécurité : mais où est la police ? J’aimerais vous dire que je me sens en sécurité en me promenant sur le piétonnier mais ce n’est pas le cas : le soir, je dois faire face à des gens de jeunes gens souvent ivres et j’ai un ami homosexuel qui s’est fait tabasser derrière la bourse un soir : cela vous donne-t-il l’envie de vous promener en ville le soir ?

Après le "vélo cargo", le "vélo remorque" permettant d'acheminer de petites quantités de marchandises
Le vélo à remorque, seule manière d’acheminer de petites quantités de marchandises au sein du « piétonnier géant » de Yvan Mayeur

Vous avez vendu votre âme au diable en collaborant avec Monsieur Mayeur et sa clique PS en créant un projet qui va tout à fait à l’encontre des besoins des Bruxellois, ceux qui habitent le centre et qui subissent bruits, insécurité et pollution et ceux qui habitent aux abords et qui ne sont absolument plus intéressés de déambuler dans un dépotoir à ciel ouvert.

Ne parlons même pas de la façon dont vous avez traité les touristes que l’on voit traîner leur valise parce que les taxis ne peuvent pas (ou ne pouvaient pas) accéder à leurs hôtels !

Une perspective d'une indicible laideur
Le centre-ville de Bruxelles : une perspective d’une indicible laideur (boulevard Anspach)

Et ce piétonnier cela va donner quoi à la longue : un boulevard de beaux magasins ? Mais la rue Neuve est à coté ainsi que la rue des Fripiers : espérez-vous implanter sur ce boulevard : des nouveaux magasins des perpétuelles chaînes qui habillent la jeunesse ? Des Zara, H&M, Camaïeu, Hunkemoeller, C&A et j’en passe ?? Quoi vous ne vous imaginez pas que des magasins comme Gucci ou Armani vont descendre dans le centre-ville qui regorge de sans-abris et autres bandes de dealers car une des conséquences de ce piétonnier, c’est qu’il a fait remonter la misère … (mais où sont les mesures prises pour venir en aide à ces sans abris ??!).

Le secteur Horeca fortement impacté par les attentats terroristes et la fermeture des tunnels bruxellois
La mort de Bruxelles : plus aucune automobile, plus aucun client, et surtout… cette saleté, cette puanteur qui envahit tout !

Bruxelles se meurt depuis l’instauration de ce piétonnier et je ne suis pas la seule à le constater : Bruxelles, notre belle Bruxelles, disparaît petit à petit et mourra pour de bon si rien n’est fait pour la faire revivre de sa belle zwanze et de sa vie commerçante et culturelle unique que tant nous envient. Ne parlons même pas de toutes les belles enseignes (de restaurant notamment) qui ont mis la clé sous le paillasson et des commerces qui sont au bord de l’asphyxie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le centre-ville de Bruxelles sous Yvan Mayeur et Marion Lemesre : sale, puant, mal fréquenté et surtout très dangereux ! A éviter absolument !

Aux prochaines élections, c’est promis : je ferai un vote contre, donnant ma voix à un parti que je ne soutiendrai pas intellectuellement parlant mais pour moi personne ne répond à mes questions concernant mon avenir et celui de mes enfants à Bruxelles : sûrement pas le PS, ni le MR, pas plus que le CdH (quoique j’aie apprécié l’intervention de leur représentant au Conseil d’hier vous interpellant énergiquement mais je les remercie vivement pour les logements sociaux) ou les écolos … et j’espère vivement que les électeurs retiendront cette leçon et feront comme moi : un vote contre le gouvernement bruxellois actuel. C’est bien triste en tous les cas …. et j’avoue je suis en colère ….

Une réflexion sur « Lettre ouverte à Marion Lemesre (MR) signée Joëlle H. »

Les commentaires sont fermés.