L’hôtel Métropole a gagné 50 mètres…

Plus personne n’en parle, et pour cause !

Suite au procès qu’il a fait à la Ville de Bruxelles, l’hôtel Métropole a obtenu gain de cause — temporairement du moins, puisque la procédure au fond est toujours pendante.

Pour éviter de devoir payer l’astreinte unique de 500.000 euros, la Ville a aménagé spécialement pour les taxis le desservant un très discret accès en diagonale à travers la place de Brouckère, pourtant piétonnière, si bien qu’un taxi peut désormais décharger (ou charger) ses clients sur le trottoir même du Métropole1.

Evidemment, là commencent les travaux Sibelga et leur tranchée, mais cela est une autre histoire… en attendant, les clients internationaux du Métropole ne doivent plus marcher sous la pluie avec leurs bagages.

Cet accès est à ce point discret qu’il est invisible pour une personne ne voyant pas effectivement un taxi arriver au Métropole.

Manifestement, la Ville de Bruxelles et l’hôtel Métropole ont conclu une convention préservant le secret absolu de cet arrangement provisoire2.

L'hôtel Métropole a gagné... 50 mètres !
L’hôtel Métropole a gagné… 50 précieux mètres ! Auparavant, les taxis ne pouvaient s’arrêter qu’en face, dans le prolongement du boulevard Jacqmain… Les clients de l’hôtel devaient ensuite parcourir le reste du trajet à pied, avec armes et bagages, parfois sous la pluie. A présent, les salariés de l’hôtel peuvent derechef s’occuper des bagages des nouveaux arrivants
Les taxis peuvent désormais débarquer leurs clients juste devant l'entrée de l'hôtel — ou plus exactement des travaux
Les taxis (celui-ci vient de l’aéroport de Zaventem) peuvent désormais déposer leurs clients juste devant l’entrée de l’hôtel — ou plus exactement devant les travaux Sibelga et leur tranchée…
Grâce à cette contre-allée créée spécifiquement pour eux...
… grâce à cette contre-allée créée spécifiquement pour eux…
... et dont l'accès — très discret — traverse en oblique la place de Brouckère, pourtant piétonnière !
… et dont l’accès — très discret — traverse en oblique la place de Brouckère, pourtant piétonnière ! Cette tolérance est confidentielle, seule la police en ayant connaissance (afin de ne pas infliger d’amende aux chauffeurs de taxi concernés)
  1. Il ne peut évidemment stationner devant l’hôtel
  2. Cet arrangement ne peut être que provisoire, puisque la place de Brouckère sera dans sa partie piétonne réservée à des événements que l’on n’imagine pas traversés par des véhicules