Walking in the no man’s land of Brussels

« Walking in the no man’s land of Brussels » serait-il le titre d’un film de fiction décrivant la survie d’une petite partie de l’humanité après une explosion atomique ?
Ce n’est PAS une fiction, mais la stupéfiante réalité : Yvan Mayeur a réussi la performance historique d’effacer quasiment tout signe de vie au sein des 50 hectares centraux de la capitale de l’Europe : même Gengis Khan et Adolf Hitler n’auraient pas fait mieux !
Hassan Kessas a trouvé les mots justes pour désigner le « piétonnier géant » de Yvan Mayeur : « zone d’exclusion » ou « no man’s land » : il suffit pour s’en convaincre de regarder notre photo, prise le lundi 30 janvier à l’heure de pointe
Cette « zone d’exclusion », ce « no man’s land, » sont très grands, car ils englobent l’Ilot Sacré : ici, le carrefour rue de la Fourche/rue Grétry/rue des Bouchers, jadis bondé
Yvan Mayeur, au moins, est fidèle à la ligne de son parti politique (le PS) : tout détruire et augmenter les impôts. Mais Marion Lemesre appartient en théorie au MR et avait promis — lors des élections de 2013 — de protéger les commerçants : ce véritable judas a en réalité fait tout le contraire en s’alliant avec Mayeur.