Yvan Mayeur a-t-il le niveau intellectuel ?

Mayeur possède-t-il le niveau intellectuel requis pour gérer la capitale de l’Europe ? Nous en doutons de plus en plus… Dans un monde où quasiment tous les responsables politiques détiennent un ou plusieurs diplômes universitaires, il faut déjà noter que Yvan Mayeur n’a jamais mis les pieds dans une université

Tout n’est pas mauvais chez Yvan Mayeur : il s’exprime assez bien, notamment à la télévision — condition sine qua non pour grimper en politique —, et possède sans doute un esprit suffisamment politique pour l’avoir conduit à la tête de la Ville de Bruxelles.

Mais, nous connaissons le phénomène des intelligences spécialisées : quand on voit la véritable catastrophe que cet homme a imposée à Bruxelles, on peut légitimement se demander s’il a le niveau intellectuel requis pour gérer efficacement la capitale de l’Europe.

Voici une photo d’une partie du grand « trou » qui se forme en plein centre de Bruxelles. Résultat de l’incompétence de Yvan Mayeur : un centre-ville désert, des commerces qui meurent, la délinquance qui progresse d’une manière fulgurante. Et en plus, le mal est fait : les clients ne reviendront plus, il vont faire leur « shopping » à Anvers, Louvain-la-Neuve, Namur… et même à Maastricht !

Actuellement, une sorte de grand « trou » est en train de se former au centre de 1000 Bruxelles ; dans combien d’années — et comment — ce « trou » se refermera-t-il ?

Le principe de Peter s’applique aussi aux hommes et femmes politiques.

Jacqueline Galant possède un cerveau lui permettant de gérer la localité de Jurbise mais pas un pays entier : c’est aussi simple que cela ! La différence, c’est que elle a dû démissionner

Des exemples récents de responsables politiques ayant « monté » pour ensuite « retomber » à un niveau inférieur de responsabilités en raison de leur incompétence existent : que l’on songe à Jacqueline Galant, efficace bourgmestre de Jurbise (une petite localité wallonne), mais incompétente ministre fédérale de la Mobilité !

Et par « incompétence » il faut ni plus ni moins entendre « manque d’intelligence » : ceux qui en sont atteints tentent de dissimuler leur carence par des mensonges, de grandes déclarations ou l’autoritarisme, et manifestent souvent de l’irritabilité.

Cela vous rappelle quelqu’un ? Un gars qui traite ses adversaires de « cons », « crétins », etc. ?

Qui va « débarquer » l’incompétent — mais arrogant — Yvan Mayeur ?

Jacqueline Galant a dû présenter sa démission, car il y avait un Premier ministre, mais on ne voit pas qui va « débarquer » Yvan Mayeur, soutenu par une coalition contre-nature qui ne cherche qu’à assurer sa propre survie…

Voici comment une habitante du Pentagone analyse l’échec de Yvan Mayeur :

Le hic, c’est que, vu le recul de l’offre des transports en commun, le centre de Bruxelles reste plus accessible en voiture, même si le parcours est plus compliqué.

La Ville a découragé les automobilistes acheteurs mais pas les travailleurs en voiture, en particulier les employés de bureau qui n’ont pas de souci de parking (35.000 emplacements privés dans le Pentagone). Tout ça pour travailler devant un écran d’ordinateur…

Les problèmes de mobilité n’ont pas été résolus (au contraire !) malgré une diminution globale des voitures… qui circulent maintenant dans les petites rues.

En clair : Yvan Mayeur a rendu la vie infernale aux commerçants (dont les clients ne viennent plus dans le centre), aux travailleurs (dont le trajet est plus complexe) et aux habitants (dont les rues étroites sont encombrées de véhicules quasiment à l’arrêt).

Quant aux habitants des boulevards censés devenir piétonniers, ils éprouvent les nuisances des « événements » organisés par Yvan Mayeur pour dissimuler son échec et les inconvénients de l’interdiction des déplacements en voiture, encore plus sensible pour les personnes âgées ou à mobilité réduite.