Yvan Mayeur est en train de provoquer une catastrophe économique majeure

On l’a dit et redit : le « piétonnier géant » voulu par Yvan Mayeur est en train de faire fuir les clients aisés et motorisés et donc, par voie de conséquence, les commerces du centre-ville (à l’exception des inévitables kebabs, night shops et autres snacks).

Simultanément — par un phénomène de vases communicants — il aspire en lieu et place ce que l’on appelle pudiquement « toute la misère du monde ».

L’explication est simple : une ville, c’est comme un organisme vivant : coupez la circulation sanguine en un point déterminé et les tissus en aval ne seront plus irrigués… le membre se gangrènera rapidement.

Connait-on une seule ville au monde qui ait "ça" comme projet urbanistique ?
Connait-on une seule ville au monde qui ait « ça » comme projet urbanistique ? Tout ce « brol » a été jeté pêle-mêle devant le magnifique hôtel Métropole, datant du XIXe siècle…
Connait-on une seule ville au monde qui insulte ses habitants et visiteurs en plaçant "ça" en plein centre-ville ?
Connait-on une seule ville au monde qui insulte ses habitants et visiteurs en plaçant « ça » en plein centre-ville ? Yvan Mayeur appelle cette chose un « arbre à culture »…

C’est exactement ce qui se passe actuellement au centre de Bruxelles, c’est-à-dire sur une zone nettement plus large que le seul piétonnier géant.

Les anciens se souviennent encore de la rue de Namur reliant la place Royale à la porte de Namur : c’était, jusqu’au début des années 60, une artère commerçante aussi distinguée que prospère.

Les enseignes de luxe y étaient nombreuses… et puis, la rue a été de moins en moins fréquentée et la plupart des commerces ont périclité.

Aujourd’hui, après avoir été un quasi-chancre urbain, la rue de Namur est devenue essentiellement résidentielle.

La rue Royale a connu le même sort…

Qui fait aujourd’hui son shopping rue de Namur ou rue Royale ? Poser la question, c’est y répondre : personne !

Dans le cas du piétonnier géant, c’est la folie 1 d’un seul homme qui — en l’espace d’à peine deux mois — a fait basculer le sort du Pentagone.

Les commerces périclitent...
Les commerces périclitent…
... les uns après les autres !
… les uns après les autres !
Ici, juste à côté de la bourse, deux commerces côte à côte ont dû fermer
Ici, tout près de la bourse, deux commerces côte à côte ont dû fermer (juste à côté de la librairie Brüsel)
"Commerce à remettre" dit l'affiche
« Commerce à remettre » dit l’affiche… à qui ?
La pharmacie NEOS BOURSE aurait perdu jusqu'à 40% de son chiffre d'affaires... tandis qu'un "vélo cargo" achemine les marchandises... comme pendant l'occupation
La pharmacie NEOS BOURSE aurait perdu jusqu’à 40% de son chiffre d’affaires, tandis qu’un « vélo cargo » achemine les marchandises… comme pendant l’Occupation allemande 1940-44 !
Après le "vélo cargo", le "vélo remorque" permettant d'acheminer de petites quantités de marchandises
Après le « vélo cargo », le « vélo remorque » permettant d’acheminer de petites quantités de marchandises (on voit bien l’aspect désert du boulevard piétonnier, comme durant la guerre)
Les mendiants fleurissent : ici, au pied de la 307, fermée
Les mendiants prolifèrent : ici au pied de l’ex-MTC (307), fermée…
... les SDF aussi prolifèrent : ici devant PARTENA (la mutualité 527), il faut presque enjamber le malheureux pour pénétrer dans l'immeuble
… les SDF eux aussi prolifèrent : ici devant PARTENA (la mutualité 527), il faut presque enjamber le malheureux pour pénétrer dans l’immeuble, du jamais vu avant le piétonnier de M. Mayeur !
Ce clochard a trouvé refuge au sein du piétonnier et semble avoir vidé une poubelle afin de trouver à manger... sur la table en bois mise à sa disposition par Yvan Mayeur
Ce clochard a trouvé refuge au sein du piétonnier déserté et semble avoir vidé une poubelle entière afin de trouver à manger… sur la table en bois complaisamment mise à sa disposition par Yvan Mayeur
Travaux non stop, piétonnier, trottoir inexistant... quel commerce résisterait à pareil traitement ? D'autant que le boulevard A. Max est désert à 15h !
Travaux non stop, circulation interdite, trottoir inexistant, parking impossible, bruit assourdissant… quel commerce de détail résisterait à pareil traitement ? D’autant qu’il n’y a pas un chat sur le boulevard A. Max, même à 15h, piétonnier oblige !

Et, comme c’est souvent le cas chez les joueurs, plus les choses vont mal, plus Yvan Mayeur augmente les mises : il veut à présent ni plus ni moins installer la plus grande grande (sic) roue d’Europe dans l’axe du boulevard Lemonnier et placer la plus grande enseigne lumineuse de Belgique place de Brouckère.

N’importe quoi du moment que c’est « grand », « géant »…

D’après ce qu’il a récemment déclaré à la DH, la grande roue 2 est destinée à servir de « phare » pour indiquer aux voyageurs internationaux sortant de la gare de Bruxelles Midi « la direction du centre-ville ».

Quant à l’enseigne géante, sans doute est-elle destinée à damer le pion au Times Square de New York, une mégapole de dix millions d’âmes !

Comment une personne jusqu’ici aussi raisonnable que Marion Lemesre a-t-elle pu se laisser embrigader dans un tel projet ?

Qui donc arrêtera cet homme qui se prend manifestement pour un nouveau Léopold II sans en posséder le génie 3 ?

Le Centre Monnaie à l'abandon
Le Centre Monnaie à l’abandon
Bruxelles est devenue une ville fantôme... en tout cas au centre
Bruxelles est en train de devenir une ville fantôme… en tout cas en son centre
  1.  Nous n’employons évidemment pas ce terme dans son sens en psychiatrie
  2.  Cette grande roue se trouvait dans une autre mégapole, Paris, comparable à New York du point de vue de sa population, mais sa mairie n’en veut plus…
  3.  … en matière d’urbanisme, raison pour laquelle il fut surnommé le « roi bâtisseur »

145 réflexions au sujet de « Yvan Mayeur est en train de provoquer une catastrophe économique majeure »

  1. Je ne mets plus les pieds dans le centre, je ne m’y sens pas en sécurité …Il y a de crasses partout, des gens « sinistres » dans les rues, des étalages vides … Ou est le « Bruxelles qui « Brusselait » cher a notre Jacques Brel … Merci les Socialistes de Mayeur !

    1. Lettre à notre cher Bourgmestre Monsieur Mayeur,
      Depuis votre idée géniale de faire un piétonnier au centre de notre belle ville « qui ne vous appartient pas, ne l’oublions pas !!!!! ».
      Nos commerces ont perdu 70% de leurs valeurs,
      Pour cela on ne peut que vous remerciez.
      La délinquance à augmenter et la sécurité y est quasiment nul, pour cela aussi un grand merci.
      La police ne sachant plus où donner de la tête grâce à vous, voilà maintenant que vous vous attaquer au commercent que vous avez déjà mis en difficulté, mais en plus vous les fermer « eu qui on déjà si dur depuis votre idée géniale » sous prétexte qu’on attire comme vous dite, n’oublions que c’est vous qui les avez mis à nos porte.
      Pour cela, encore merci Monsieur Mayeur.
      N’oublions pas cette belle saleté qui c’est installer sur tous nos beau boulevard si propre autre fois « mais cela n’est qu’un souvenir ».
      Mille mercis Monsieur Mayeur
      Et dire que cela ne vous empêche pas de dormir, c’est normal dans le fond.
      Votre beau bureau est sur la plus belle place du monde et n’est pas concerné par tout c’est tracas vous laisser sa au commercent que vous faite souffrir un peu plus chaque jour.
      Venez plutôt installer votre bureau sur les marches de la Bourse et nous verrons combien de temps vous tiendrez dans l’enfer que vous nous avez offert.
      Cher Monsieur Mayeur

      1. c’est très bien de faire des commentaires, encore faudrait-il qu’il ait moins de fautes d’orthographes dans le texte

        NOTE DU MODERATEUR : sauf cas exceptionnel, nous ne modifions en rien les textes soumis

        1. Ont est en démocratie, ont a le droit de s’exprimer même en faisant des fautes d’orthographes ! Ce n’est pas vous qui décider de qui peut parler ou pas, ni de la forme dans laquelle cela doit être fait. Vous n’êtes mandater de rien, pour qui vous prenez-vous ?

          1. C’est pas pour dire, mais les fautes c’est comme si on vous servait une assiette de soupe avec des cheveux dedans.
            Immangeable.
            Et si vous faites la liaison de « ont est » ça donne « ontè », vous voyez tout de suite la différence.

            « Ont » c’est la conjugaison du verbe avoir à la 3ème personne du pluriel. Rien à voir avec le pronom « on ».

            Maintenant, je ne vois pas très bien ce que la démocratie vient faire là-dedans, sinon que par respect des lecteurs, on écrit sans fautes.

            Et se contenter d’un  » … s’exprimer même en faisant des fautes d’orthographes ! » c’est faire montre d’un mépris envers ceux qui vous lisent tout en vous rendant ridicule.

            Et si vous voulez qu’on vous prenne au sérieux, tâchez d’écrire sans fautes. Et non comme le Monsieur Fernandez dans sa lettre au Sieur Mayeur qui doit bien se gondoler en la lisant.

            Vous pouvez me tirer dessus à boulets rouges, c’est comme ça puis c’est tout.

          2. vous êtes hors-sujet mr Hoedemaekers georges
            Ce piétonnier est à Chier et çà c’est bien le sujet qui préoccupe les gens et en bon français et sans faute d’orthographe !

        2.  » qu’il y ait moins de fautes » monsieur le donneur de leçons d’orthographe et il ne faut point être professeur de français pour donner son opinion sans quoi il n’y aurait pas beaucoup de monde pour se plaindre …dont vous même !

          1. Questions fautes : commentaires au pluriel donc verbe aussi : qu ils aient moins de fautes
            Le message précédent avait au moins du fond.

        3. Je trouve plutôt intelligent de critiquer les commentaires sur le fond, mais beaucoup moins sur l’orthographe

          1. « Qu’il y ait » est le subjonctif de « Il y a », depuis quand s’accorde-t-il avec le complément d’objet direct?!
            Vous dites « Il y ont moins de fautes » au présent alors vous?
            A vouloir faire le grand vous vous ridiculisez cher dupo!

    2. Tout à fait d’accord avec Guy, le piétonnier que j’ai découvert hier, est une aberration. De plus l’endroit, si gai d’antan est sale et inhospitalier.
      Et tout cela devant le « Métropole », un si bel hôtel. J’ai heureusement quitté Bruxelles pour la périphérie ( Dilbeek) ou les instances communales et le bourgmestre ne prendraient pas des décisions aussi malheureuses.

    3. A lire tous ces commentaires on a l’impression que le centre de Bruxelles était une perle …! Restons lucide: toute cette saleté et toute cette insécurité existaient déjà , elle est juste un peu plus visible car elle foule le sol de votre parcours de shopping. J’éprouve comme un certain plaisir (et pourtant à regret) à ce que ce qui se vit au quotidien dans les quartiers proches (et que l’on critique si facilement dans les médias et les discussions de gens « bien pensants ») se distillent dans le centre et qu’enfin chacun réalise la gravité de la situation à Bruxelles (et pas qu’en son centre piétonnier!)

      1. On voit le résultat !!!
        Mais pourquoi tant d’explications et de critiques ?
        Un Yvan Mayeur n’a de mayeur que le nom ! Il est incompétant dans beaucoup de domaines !
        Il ne fallait pas voter socialiste à Bruxelles ; n’importe quoi mais pas ça !
        Et ils ont en plus choisi le plus « crabe » d’entre tous ……
        Dans notre ville !!!!!!!!

      2. Je n’habite pas Bruxelles, mais sa grande banlieue.
        Notre capitale détient le triste record de ville la plus embouteillée en terme de mobilité.
        Le SEUL axe reliant le Nord au Midi est interdit à la circulation qui est déviée dans les rues avoisinantes, plus étroites et, déjà avant le projet Mayeur engorgées.
        On a fait qu’ajouter à la saturation.

      3. Madame ou Mademoiselle,

        il est vrai que Bruxelles n’était déjà pas un exemple de propreté , mais il n’y a aucune commune mesure avec ce que l’on y voir maintenant . Pour créer un piétonnier , il faut d’abord concerter , ETUDIER INTELLIGEMENT le sujet et avoir les budgets pour une réalisation complète dans l’immédiat !! Comment voulez-vous que l’endroit soit respecté alors que le mobilier urbain (???? ) installé est fait de troncs d’arbres et de tables en bois . Tout est fait pour que cela devienne de plus en plus crasseux . Il eut mieux valu de procéder par petites entités et en tirer les leçons au fur et à mesure , car peu de gens sont contre les piétonniers pour peu que l’on puisse les atteindre facilement . Quand la moitié des commerces auront fermé le centre de la ville ne sera plus du tout fréquentable et sera totalement mort ! .

    4. Pareil,

      Je ne vais plus dans le centre de Bruxelles, trop de bourgeois européens qui se pavanent. Leurs airs suffisants, leurs styles ostentatoires et leur manières d’étrangers nantis m’agacent. Il est bien loin le temps de jacques Brel ! en effet.

    5. Moi non plus ca fait des annees que je met pas les pieds en ville beurkkkk i l y adautres endroit commercante pour faire son shoping et en securite sans etre harceler par les mendiants alcoloos ect pauvre Bruxelles ps de merde vous etes occuper a faire fuir les gens quel honte pour le tourismes vous metter Bruxelles dans la merde cetait deja pas tres propre pauvres commercant qui quitte leurs commerces

    6. Pas grave je suis Bruxellois bilingue, je fait mes commissions à Anvers.
      Une telle connerie devrait être décorée.

  2. J’y suis passée hier à 23h et c’était sinistre,sale et insécurisant.Plus l’heure avance,plus les bandes qui y trainent s’alcoolisent et font régner une atmosphère désolante.C’est la honte de Bruxelles….Il DOIT mettre un terme à ce projet.Rien ne peut fleurir sur la misère des petits commerces qui faisaient vivre notre bon vieux centre ville.La bêtise politique est affligeante.

    1. Effectivement la bêtise politique est affligeante mais pour la connerie Mr Mayeur a le pompon. Évidemment pour lui pas de crise ni de chômage en vue. Avec ses cumuls de mandats vive la retraite à +++++ de mille euros par mois

  3. Bonjour , je suis moi-même dans le cas ayant un commerce rue de Laeken , je ressens très fort l’insécurité , la peur de ma clientèle qui vient moins régulièrement !!!
    J’ai perdu également 40% de mon chiffres d’affaires , je serais contrainte à fermer d’ici peu si ça continue …
    On est impuissant à la situation !
    C’est la descente au enfer , merci Yvan ?

    1. Nous ne sommes JAMAIS impuissants devant des événements aussi graves et indécents : il faut une solidarité en béton et la volonté ferme d’agir, la force de chaque citoyen qui aime le beau patrimoine qui l’entoure et pour lequel chaque citoyen bruxellois a payé de lourdes taxes communales (!!!!!) pour l’entretien de ce patrimoine qui appartient non pas à  » mayeur  » (il ne mérite pas une majuscule à son nom !!!!) et à sa bande de démolisseurs mais à nous, BRUXELLOIS.
      J’ai bien peur que la même catastrophe va frapper notre GRAND-PLACE, la plus belle au monde ……. Respectueuses salutations .

  4. Pareil,je ne mets plus un pied au centre de la ville.Bruxelles n’est plus ma Belle,Bruxelles est devenuri une vraie poubelle.Bravo Mr Mayeur.Quelle belle image de Bruxelles dans le monde.

  5. Tavaillant au centre-ville, je ne peux que constater jour après jour les dégâts provoqués par le piétonnier. Couper une ville en deux n’est pas anodin…je parcours 3 km supplémentaires pour arriver à mon travail. Les touristes résidant côté Ste Catherine se font agresser ou rançonner lors des visites nocturnes à la Grand-Place; la police est désemparée, les rues sont immondes, les voitures s’entassent dans les petites rues; les camions de livraison sont détournés vers de petites rues…bloquant durablement la circulation lorsqu’ils restent coincés dans les virages; l’aménagement du piétonnier est résolument cheap; je ne vais plus à l’UGC de Brouckère: je me vois offrir trop de drogues en sortant (je ne sais que choisir); les tables d’aires d’autoroute accueillent les rescapés de la nuit, pas toujours en bon état. Et cependant, le piétonnier restera: parce que même si Yvan Mayeur ne doit sa nomination qu’aux manoeuvres politiques et non aux électeurs, il est d’ores et déjà acquis qu’il restera en place. Et mettra tout en oeuvre pour faire en sorte que l’opération piétonnier soit irréversible. Et que les suivants se disant: »bah, à quoi bon revenir en arrière? ». Les politiques jouent sur la passivité des bruxellois et leur sens de l’esquive. A nous de jouer avec ce qui leur est cher: leur arrogance, leur besoin de visibilité, leur réputation. En réalisant des photos, en créant un livre, en l’adressant à la presse, en faisant des parallèles avec Londres, New York, Bordeaux…bref, à nous de jouer!

    1. Catherine, je ne te croyais qu’à moitié. J’ai donc fait la démarche d’aller voir moi-même. A deux reprises. Un soir de juillet, vers 23 heures… Beaucoup de monde aux alentours de la Bourse. A peine étais-je en train de lire un dazibao censé m’expliquer les dessous de la crise Grecque qu’une personne de sexe probablement féminin, au look de conductrice de tracteur latino américaine fond sur moi et m’apostrophe avec véhémence « Monsieur ! ! ! Tout est de votre faute si la Grèce va mal ! C’est VOUS qui avez imprimé les premiers billets d’euros… » Interloqué, je réponds, déjà ivre du simple fait de sentir son haleine: « Excusez-moi, Madame, mais je n’ai personnellement rien imprimé du tout… » – « Ouais ! On dit çà ! ! ! « … Retraite prudente mais déterminée, en louvoyant entre les papiers gras, canettes au sol et flaques de vomissures… Seconde tentative un samedi après-midi vers 15 heures. Place de la Monnaie bondée, concert gratuit de hip-hop et de street dance. Sur scène, fausses bagarres chorégraphiées… A l’avant-scène (par effet d’émulation, je présume…), vraie bagarre entre ados. La musique adoucit les moeurs… Je poursuis jusqu’à la place De Brouckère, intention Bourse. Dans les rues parallèles, les restos chics sont vides, les restos bon marché et snacks bondés… à l’intérieur, malgré le soleil radieux… Je ne comprends pas pourqoi les terrasses sont désertées. Je décide d’observer un couple de touristes qui a décidé de manger dehors… Sur le temps d’engouffrer leur pitta, ils sont abordés à 7 reprises par des mendiants de toutes sortes, certains plus qu’insistants. Après huit minutes, ils déclarent forfait, se lèvent et s’en vont en mangeant. En moyenne, un mendiant par minute, environ. Sur le piétonnier, il reste bien un mime grimé déguisé en robot, espérant obtenir quelques piécettes. Je l’observe un instant. Au bout de dix minutes, une femme fait photographier sa fillette à côté du robot, et lui laisse 1 euros dans une escarcelle bien vide. Deux minutes plus tard, un mendiant demande au mime s’il peut lui prendre son euro. Refus du mime. Les spectateurs fuient, car le mendiant se dirige à présent vers eux… A la bourse, j’ai enfin trouve un table sur laquelle un SDF n’a pas élu domicile. Mais je n’ose m’asseoir, de crainte d’être rapidement abordé. Je pense alors aux pauvres commerçants qui n’ont plus de clients. Force m’est de constater que ce piétonnier est une très bonne idée, super mal pensée et réalisée. Je pars avec des courbatures de l’esprit et le sentiment d’une ardeur retombée. Pauvre, pauvre Bruxelles, ville de mon enfance, tu méritais bien mieux que tout çà… P.S. : depuis 10 ans, je constate aussi que tout se délite: signalisation de chantier bancale qu’aucun cantonnier consciencieux ne vient remettre en place, crasse épouvantable à tous les coins de rue, comportement dégoûtant de certaines personnes réclamant à cor et à cris le « tout gratuit » tout en se conduisant comme des pourceaux, etc etc. Je n’ai jamais voté à droite de ma vie, mais là; je me tâte vraiment. Avant Hervé Brouhon, tous les bourgmestres de la Ville de Bruxelles depuis 1830 furent des libéraux (je passe sur le PSC Demaret, autre accident de la corruption), et un semblant d’ordre régnait. Il est grand temps qu’on remette un peu d’ordre dans tout çà. En l’écrivant, je suis abasourdi de voir que je vire réactionnaire, parfaitement dégoûté par les pratiques des ces mayeurs non élus, qui roulent en Porsche, qui donnent des logements sociaux à leurs maîtresses, qui pratiquent l’entre-soi et se vautrent dans une branchitude à cinq balle qui ne trompe personne (la caque sent toujours le hareng ! ), tout en balayant d’un revers de main méprisant les adeptes du « piétonnier basching », car c’est évidemment plus commode de mettre en doute les critiqueurs eux-même plutôt que d’entendre leurs propos. Le Parti du Bourgmestre de Bruxelles pour lequel je votais depuis des années a aujourd’hui perdu pour de bon un électeur. Un de plus…

      1. Très bonne analyse.
        J’adhère à celle-ci.
        Conclusion : ce n’est pas la faute à Mayeur, c’est de notre faute à nous. Il ne faut pas leur donner le pouvoir.

        1. Ce Mayeur est un crétin sans aucune légitimité si ce n’est celle que lui a donné son parti dont les pratiques sont nauséabondes . Le problème ne se limite malheureusement pas à Bruxelles, partout où les socialistes règnent la Belgique est détruite et l’argent des citoyens dépensé à des fins injustifiables. Pour éradiquer ce mal (ce cancer dirais-je) il faut ne pas simplement tenter de le guérir mais il faut s’attaquer à sa cause , le parti qui le provoque. Mais pourrons nous faire comprendre cela à ceux qu’il achète en leur procurant leur pitance ?

          1. Bien dit, Pierre. « Yvan le Mayeur », mégalomane peu éclairé et de surcroît socialiste détruit encore plus un centre ville déjà pouilleux depuis longtemps et en fait un chancre de non droit peu recommandable où règne l’insécurité grandissante. Si j’ai compris depuis longtemps et que je n’y mets plus les pieds, je plains les touristes qui s’aventurent à quelques pas de la Grand Place. Voilà ce que les socialistes nous apportent, on ne s’en étonne plus. Ils font la p…. pour avoir des voix aux élections et tourner le dos ensuite aux électeurs dont ils n’en ont rien à f… Des villes ont bien réussi leur piétonnier. Mayeur, lui, n’a pas la carrure de ses ambitions dithyrambiques. Un cancer, oui, ce parti PS.
            Un drame pour les commerçants.

        2. Excellent ! Mais mayeur (sans majuscule) n’a pas été élu par les Bruxellois mais grâce encore à des magouilles politiques ! Ras-le-bol de cette bande d’incapables, incompétents, et profiteurs !

      2. Marc L. je trouve vos commentaires excellents et je suis aussi desolee et triste de voire ce que Bruxelles devient!!! je vis aux USA depuis 26 ans et j’etais en Belgique en 2010 a Noel, bloquee par la neige donc je suis restee pour les fetes et me suis aventuree rue Neuve jusqu’a la Bourse………et en rentrant………..dans le tram (pas a l’aise du tout je dois dire!! j’ai plus l’habitude )….. , j’etais si triste de voire ce que tout etait devenu, la saletee, les gens agressifs, la peur, la rage, le mepris…..tout cela je l’ai ressentis dans la ville qui a vu mon adolescence, connue mes rires et ma joie de vivre!!! je ne pouvais retenir mes larmes, mon visage penchee vers la vitre! embarrassee, genee, ne voulant pas attirer l’attention.
        Je vais vous dire que c’est comme si je faisais un deuil!! apres la mort de quelqu’un, la mort d’une facon de vivre, une facon d’etre, mes racines, mes reperes, le « feeling »………. qui n’est plus et ne sera plus!!! ce temps la est passe~~~ 🙁

      3. Merci, Monsieur Marc L. ! Vous avez raison et en plus, vous savez vous exprimer et sans fautes d’orthographe ! Cela fait plaisir . Je vous encourage à vous faire.. lire dans le plus de médias possible .
        Mais sur le fond, la cause profonde, je crois que , malheureusement, c’est le court terme, l’appât du gain et de la gloire facile, l’égoïsme, qui ronge notre société entière . Réagissons selon notre conscience !

      4. C’est un régal de vous lire. Merci.

        Vous avez bien exposé une situation que je n’ai jamais connue à Bruxelles alors que j’y ai bossé une 20aine d’années.

        C’était une ville propre – d’où le slogan de l’époque sur les camions-poubelles … .

        A croire que les gouvernements limitrophes se sont donnés le mot pour uniformiser et élever au rang d’institution une situation [de] crasse.

        Je me suis baladée un jour dans un arrondissement de Paris (le XXè) si je m’en souviens bien. Eh bien, j’ai regretté les arrondissements de Bruxelles, malgré les statues et autres sites historiques. Faune et Flore tout était d’une saleté repoussante.

        Les temps qui s’en viennent n’augurent rien de bon … .

        Hélas.

      5. Quelle tristesse!! Les larmes me montent aux yeux en vous lisant Marc L., mais je suis obligée de reconnaître que vous avez 1000 fois raison!!

    2. Chère Catherine,

      j’aurai pu te contacter plus tôt, mais c’est pendant les tristes heures de nos dicussions familiales italiennes, en consultant les messages envoyés par les uns et les autres au sujets de nos débats urbains bruxellois que je suis arrivé sur ton commentaire au sujet de cette triste aventure du piétonnier-mini-ring-coup-de-force-ville-de-bruxelloise. Je pense que ce genre de projet (nous avons à faire à bien d’autres du même type à Bruxelles comme ailleurs) est le résultat d’une crise bien plus profonde, celle du pacte social (culturel, démocratique, économique … appelles le comme tu voudras) entre ceux qui habitent encore la ville (la campagne, les territoires quand ils existent encore) et tout ce qui voudrait les transformer en vagabonds ébahis, en exilés de la pensée, la carte de crédit en main et le billet d’avion en poche.

      Ne réfléchissons plus et consommons à la va vite aujourd’hui ce que nous ne pourrons plus nous permettre demain. Yvan Mayeur ne fait que se conformer au court-termisme de rigueur, après moi le déluge. Crise économique et financière, crise de la représentation politique, des salons de velours du Quartier Léopold en train de devenir européen aux boulevards du centre de la si contradictoire capitale d’une europe en démolition, nous voilà devant un dilemme : se laisser porter par la vague dominante ou tenter de nager contre le courant?

      Si tu veux, parlons en à mon retour à Bruxelles mon amour.

      De mes douces collines assombries par l’orage, je t’envoie mes inquiétudes les meilleures

      Marco

    3. Très juste comme commentaire !
      Ce centre ville qui n’était déjà pas très « fréquentable » avec la circulation … il l’est encore moins maintenant.
      Je ne travaille pas loin de là et j’avoue qu’il y fait sale et que la faune locale n’y est pas des plus rassurantes… je ne m’y aventurerais pas le soir ou la nuit tombée..
      Ce projet est une lubie effrayante….
      Bruxelles, la seule ville ou l’on fait tout contre les Bruxellois…. les voies de circulations diminuées, les grandes artères rendues piétonnières…. Du grand n’importe quoi !!

    4. Très bien résumé! C’est tout à fait vrai…
      Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir du citoyen qui a ajd accès à l’information dans les deux sens et rapidement. L’idée de quartiers piétonniers est sûrement très bonne mais l’emplacement doit être judicieux, apporter un plus à la population et aux commerçants et les conséquences collatérales doivent être anticipées. Ensemble, on est fort!

    5. Super idée mais c’est qui nous…

      C’est triste, Bruxelloise d’origine, je n’ai vraiment plus envie d’aller au centre qui est sinistre.

      On aurait pu faire de grand trottoirs mettre des arbres, laisser deux bandes de circulation et créer des aires de repos et de jeux et surtout faire pleins de parkings souterrains et mettre beaucoup de navettes.

      Mais là, la ville est meurt exsangue.

  6. C’est bien simple, je ne vais plus jamais à Bruxelles, je n’ai même pas vu à quoi ressemble le piétonnier. Si je ne peux pas me garer à proximité des commerces, je préfère aller à Gand ou à Anvers. Dommage, j’étais une bonne cliente, avant…

    1. Moi de même quand je vais à Bruxelles par obligation, je reste dans la périphérie et je n’y fais plus de shopping . Je ne verrai pas ce piétonnier, il semble insalubre et l’absence de véhicule ne me donne pas un sentiment de sécurité Bien au contraire

  7. Wa is da voor een gedrocht ? Nog nooit van mijn leven heb ik zo’n afschuwelijke voetgangerszone gezien. Tis precies na den oorlog !
    De Ramblas, das toch iets anders hé… !
    Yvan Mayeur is een sukkel.
    De dag dat den eersten straatartiest op de « Pietonnier » verschijnt, vreet ik mijne pet op, maar da gebeurt dus toch nooit, never, jamais !
    Bende klojoos !!!!!!!

  8. Crise économique, pietonnier géant, chomâge, restrictions substantielles au niveau des soins de santé, problématique des réfugiés,…

    Yvan Mayeur, Maggie, un refugié Syrien, un autre Somalien, soit quatre cavaliers. L’apocalypse commencera par la capitale de l’Europe !

  9. Avec le mauvais temps qui approche, ça va être pire, beaucoup moins de fréquentation etc…
    Cette idée est une vrai bêtise !!!

  10. Par curiosité j’ai été au centre ville, je n’y étais pas encore passé pour voir le piétonnier. Je n’en crois pas mes yeux un mobilier de bord d’autoroute dans une ville qui a une architecture qui fait partie d’un patrimoine mondial, des SDFs couchés à terre, des gens complètement saoul s’accrochant aux vitrines ou aux murs des magasins, un autre couché à terre en train de vomir. La police a vélo était présente mais que faire face à tout ça? C’est clair quelqu un, obtu et prétentieux, conduit le bas de la ville à sa perte. Il ne restera plus que Mayeur l’idiot du village des imbibés et des camés ! Mais qui a voté pour ça? PERSONNE! On a laissé ça a l’appréciation de l’ancien patron du CPAS et des CLOCHARDS..

  11. Le soir, c’est vraiment glauque. L’atmosphère a changé et le stress prend le dessus sur la flânerie . Et le comble pour ce piétonnier , c’est que même les vélos n’y trouvent plus leur place. Rien n’est prévu pour les cyclistes. Vous avez dit : plan de mobilité ?

  12. Votre article n’est pas mal écrit mais lire que vous considérez Leopold 2 comme un génie…ça me reste en travers de la gorge. Comment peut-on appeler quelqu’un coupable de crimes en masse-un génie?

    1. J’ai tilté aussi sur Léopold 2 mais je pense que c’est plutôt le génie en matière d’architecture à l’époque de Leopold 2 avec tt le mouvement art nouveau! 😉

  13. Voilà bien un projet non préparé. Y’a t’il un urbaniste dans la salle ? Où sont les études d’incidence ? À quand remontent les réunions avec les riverains et les commerçants, les services de police et d’incendie. .. ?
    Quand le dogmatisme prime sur le pragmatisme, on reconnaît la couleur politique de l’élu… enfin, du bourgmestre. ..

  14. Je mettais déjà de moins en moins les pieds du côté de la rue Neuve, mais là, aujourd’hui, on ne m’y verra plus jamais.
    Ce merveilleux endroit ,jadis, est devenu un vrai …chancre.
    On fait fuir les Bruxellois de leur centre-ville et que dire des touristes qui y découvrent un endroit malfamé, une poubelle,…
    Et tous les petits commerces ? Les uns après les autres, ils fermeront leur porte et nous irons tous faire nos courses dans les « shopping-center » à l’extérieur des villes (N’est-ce pas là d’ailleurs une volonté politique ?).
    Pas plus tard que la semaine dernière, un des mes enfant s’y est rendu avec des amis. Ses seuls souvenirs : déchets partout, bandes de jeunes (et pas jeunes) drogués ou sous l’influence de l’alcool, mendiants, insécurité totale.
    Il serait plus que temps de revoir sa copie et comme on dit : « il n’y a que les C. qui ne change pas d’avis ».
    Monsieur Mayeur, vous deviendriez un « grand Homme » en avouant votre erreur.
    Nous souhaiterions retrouver notre Bruxelles d’autrefois.
    Merci de nous entendre.

  15. Ce piétonnier ne ressemble à rien… ses bancs de restoroutes, une rampe de skate digne d’une HLM de banlieue, les clochards partout, qui font la manche à côté des quelques distributeurs de billets…. la saleté omniprésente, les commerces qui ferment, et les bars qui désemplissent… le tout laisse une impression déprimante… après minuit l’insécurité s’installe et on regarde par-dessus son épaule pour aller rechercher son véhicule dans un parking aux tarifs prohibitifs… Voilà pourquoi une frange importante de la population déserte désormais le centre-ville, voué à devenir un chancre urbain si on ne met pas un terme immédiatement à ce projet qui au départ se voulait écologique et orienté vers les habitants du centre… Personne n’est dupe, Yvan Mayeur a voulu faire ça pour sa gloriole personnelle… mais il peut être sûr que ça va se retourner contre lui aux prochaines élections…

  16. J’ai quitté Bruxelles fin 1992…pour aller m’établir à Villers-la-Ville, à quelques minutes de Louvain-la-Neuve, dans le Brabant Wallon… La ville ne me manque absolument pas ! Du moins, Bruxelles… Une question pour comprendre cet épisode tragico-comique Bruxellois : à qui profite ce piétonnier déjà tant décrié ?

  17. Mr Mayeur, votre centre piétonnier est d’un ridicule, mal pensé !
    De plus vous dîtes que c’est un projet expérience d’une durée de 8 mois, alors expliquez moi pourquoi vous avez déjà débloqué 20 millions pour l’amélioré (soi disant) ??????
    Vous jetez l’argent (notre argent) par les fenêtres, alors que nous avons de plus grand problème qui demande des ressources financières bien plus importantes. NOUS SOMMES EN MANQUE D’ECOLE, alors pourquoi ne pas injecter cet argent dans l’éducation!!!!!! il est difficile de trouver des places pour nos enfants!!!! Votre piétonnier n’apportera rien, tandis que des écoles apporteront de l’emploi et de la culture ………. Alors acceptez votre erreur et placer notre argent là où nous en avons vraiment besoin.

  18. La ville à présent est sale et sent, au sens propre, la pisse et la pils bon marché. C’est sale, c’est triste, c’est vulgaire, c’est la rassemblement de tous les alcooliques anonymes de Bruxelles. En fait, c’est une ambiance de proximité de gare.

  19. Le Live Music c’était la catastrophe même avant le piétonnier, ils ont dû ç cause de tout les drogués qui se réunissent devant ce commerce avec leurs canettes achetés au night shop, c’est vraiment triste pour ce commerce ça faisait que attirer des problèmes et même maintenant c’est plus La Bourse c’est DrogueLand

  20. Avant les changements j adorai me promener, faire des achats ,un resto , une xpo, un concert a Bruxelles. J ai d ailleurs travaille 10 ans en plein Centre ainsi que toutes mes etudes secondaires. Aujourd hui je ne vais plus a Bruxelles car completement degoute par la situation routiere .Que le politique continue ainsi a apauvrir et etrangler cette ville je ne comprend pas. Tout cela pour les pietonniers le dimanche et quelques velo’s qui risquent leurs vies. On oublie que la Ville a besoin de travailleurs et aussi des gens qui viennent acheter et puis nous ne sommes pas Londres .si auteur de la Ville il y avait des parkings acceuilants,je reflechirai a venir en metro.

  21. Ce projet de piétonnier a été réalisé à la va-vite, il ne faut venir faire croire que c’est le contraire. Je ne suis aucunement contre un piétonnier…. Mais…. Il faut trouver un juste milieu, et ici, le milieu est très loin d’être atteint… Pourquoi tant de précipitation alors que les quelques rues avoisinantes qui ont été rendue piétonne ne sont même pas, pour moi, terminée…. La rue entre la bourse et la place de la monnaie est tout simplement moche…. Pas d’arbre, pas de bancs, aucun aménagement digne d’un piétonnier. Je vous conseille de passer dans cette rue le matin vers 7h alors que les éboueurs sont passé durant la nuit voir plus tôt dans la journée…. C’est franchement dégoûtant… Et… J’espère que les touristes sont encore dans leurs hôtels à cette heure là…. Je n’ose vous parler du boulevard anspach à la même heure…. Des bandes urbaines complètement alcoolisés…. Hurlant au milieux de sans abris affalés sur le magnifique mobilier urbain (planches de bois et tronc d’arbre). J’évite le plus possible de passer par là maintenant depuis été approché par une personne manifestement droguée à la recherche d’une cigarette, je n’étais vraiment pas à mon aise

  22. Le mobilier urbain ressemble à un mobilier urbain pour un centre pénitencier. C est effectivement laid mais l insécurité est grandissante et moi qui vit au centre, je pense à déménager car on a peur d’y sortir la nuit et c’est malheureux de voir cela.

  23. Yvan , critique les dictatures . Un égoïste il fait ce qu’il veus . Il y a humilié Bruxelles . Alors si il veus animée Bruxelles . Au point ou ce que c’est qu’ils met des tantes car on dirait un cant de réfugier . Il devrait être condannee . Pour dégradations du patrimoines bruxellois .

  24. quelle tristesse de voir sa ville mourir à cause de l influence d une personne qui n’a même pas été élue par la population qui vit dans sa ville et qui paie ses taxes. Comment cette arnaque a la démocratie est elle possible en Belgique . Ce maire doit quitter cette ville capitale de notre pays et de l’Europe avant qu il ne soit trop tard. Comment vont survivre les commerces en hiver ? Y en aura t’il encore l année prochaine ? Monsieur Mayeur est une aubaine pour toutes les régions entourant Bruxelles et un cauchemar pour note ville . J espère que les prochaines élections nous debasseront de bourgmestre qui pour toujours sera décrit comme le foissoyeur de notre capitale.

  25. Raah, ça fait du bien de voir un média dire tout le mal de cette stupidité et de celui (non moins stupide) qui l’a mis en oeuvre !
    Je ne suis pas pas contre l’idée d’un piétonnier en soi (j’en ai vu dans plusieurs autres villes qui sont bien faite), mais ici ça a été pensé avec les pieds et réalisé avec le derrière.

    La pire c’est que dans la plupart des media généraux, il semble avoir un consensus pour ne pas dire trop de mal du piétonnier.

    J’espère que de plus en plus de médias vont dénoncer cette ineptie !

  26. Toutes les voitures devraient rester au parking et tout le monde devrait se deplacer avec des velo’s ou au pieds! Et tout serait calme et plus vivable. Moins de temps devant la television, plus de temps dehors sur le velo! La sante augmenterait spectaculairement et les couts sante diminueraient d’une maniere spectaculaire 🙂

    1. Quels parking pour laisser sa voiture et utiliser les transports en communs pour se rendre au centre? Ces « pieds Nickelés » de la Ville de Bruxelles ont installés les parkings payants partout autours des stations de métro, en réponse, les communes ont installé les emplacements Riverains que l’on paie aussi, mais heureusement pour nous qu’ils existent. Donc payer pour parquer sa voiture en dehors de Bruxelles et payer pour le transport en commun. Cherchez l’erreur! L’idée de mettre en place des parkings de dissuasion ne leur a même pas effleuré l’esprit!

    2. Oui, je partagerais cet avis volontiers
      Seulement, Bruxelles n’est pas Amsterdam,… et ni même Anvers.
      bloquer le Boulevard Anspach, une artère du pentagone, pour en faire un pietonnier… faut le faire, hein !
      Les touristes ont l’impression qu’il n’y a plus de carburant dans ce pays.
      Et demain alors, on va nous annoncer que la Rue de la Loi devient elle aussi un pietonnier ?
      Faut quand même pas exagérer, svp !

    3. Curieux, autrefois lorsque je travaillais à Bruxelles, je voyais beaucoup de monde à pieds (et non au pieds – vous devez être flamand), faisant du lèche-vitrines ou des courses.

      Quelquefois, à la mi-journée, je sautais dans un métro pour aller faire du shopping à la rue Neuve.

      Et je ne prenais pas de médicaments. Ou alors, lors des changements de saison.

      Mais depuis que j’ai quitté le pays, c’est le souk apparemment … .

  27. Bruxellois de souche et fier de l’être. Depuis le piétonnier, je n’ai plus mis un pied au centre ville. Ce n’est pas d’avoir essayé « en voiture »… Le métro, le soir c’est hors de question car je m’y sens trop en insécurité. Ce sont les commerces d’agglomération que je privilégie maintenant. Ne vais même plus boire une bonne gueuze sur notre plus belle place du Monde ! A quand la diminution de la surface de ce piétonnier ? L’îlot sacré pour les toutous, je comprend mais quasi tout le centre, non !

  28. Ça me fait un peu penser a ces films américains 3eme zone dans lequel un mayeur véreux massacre un centre ville par pure spéculation, pour que ses « amis » investisseurs puissent spéculer l immobilier à leur aise. Si c’est ça l objectif, c est réussi. Si le but est de faire un centre ville agréable et fréquenté, il va falloir que le mayeur abandonne ses idées gauchisantes de mixité sociale où les mendiants font bon ménage avec les touristes chinois et les bourgeois qui claquent leur pognon marché aux poissons et aux halles saint Géry.

  29. J’ai travaillé durant 36 ans à proximité de la Bourse. Je consacrais souvent la pause de midi au shopping ou ballade dans le quartier que j’appréciais beaucoup.
    Quelle horreur ce piétonnier que j’ai découvert avec de la famille vivant à l’étranger. J’avais honte de leur faire découvrir la saleté et la population de ce piétonnier.
    C’est décidé, j’oublierai le bas de la ville devenu plus du tout fréquentable. Dommage pour les commerçants.

  30. Ce projet aurait pu être « passable » si il n’avait été qu’éphémère pour la période des vacances d’été, c’est vrai que c’était agréable de voir sa ville sous un autre jour, grand espace, moins de bruit, des enfants heureux de courir ou de faire du vélo tranquillement, la rue était à nous !

    Mais maintenant STOP ! La journée, je travaille dans le Centre, les livraisons sont compliqués, nous avons du retard dans le magasin et bien sûr moins de fréquentations !
    Je ne vais même plus faire du shopping sur mon temps de pause, car pas envi de passer par la rue de la misère. Même la journée il faut slalomé entre des sdf, alcooliques, scoiteurs. Et je ne parle même pas de saleté et de l’odeur d’urine et de bière !
    Le soir après mon travail j’étudie dans un institut non loin de centre, pour rentrer chez moi je suis obligée de passer par cette rue à 21h30… J’ai toujours été une nana sûre de moi et n’ayant pas trop peur de « l’autre » mais là je regarde par derrière mon épaule et je marche vite, très vite pour ne pas me faire accoster, siffler, … Et le comble c’est qu’à cause de ce piétonnier les horaires de bus sont une catastrophe ! Je dois attendre 20min la fameuse ligne 66 qui ne vient jamais ! Je dois alors marcher jusqu’à Gare Centrale (autre place de la misère) pour avoir plus de chance avec un autre bus. Je rentre donc chez moi à plus de 22h avec cette sensation de : « ouf aujourd’hui il ne m’est rien arrivé, mais demain ? ». Car oui ce piétonnier fait peur à voir, à traverser, à vivre !
    L’automne et l’hiver arrivent à grand pas, à quoi va-t-il servir et ressemblé ? Car le pire n’est pas derrière nous, au contraire !

  31. le piétonnier? je ne l’ai jamais vu et je ne le verrai jamais… les quelques magasins que je fréquentais encore ont fermé!
    De plus, depuis la fermeture aux voitures, de Woluwe à Anderlecht, ce n’est plus une demi-heure que je mets, c’est une heure -quand tout va bien- et bien sûr hors heures de pointe… pourquoi irais-je???

  32. Je travaille au centre ville et je vois la ville se dégradée chaque jours…c’est honteux et qui paie tout ça! Y en a marre de subir faut vraiment faire quelques choses. Je rejoins un précédent commentaire faisons des photos et démontrer comme ça aux autres pays la dégradation de la capitale…au lieu d’embellir et d’accueillir comme il se doit les touristes et surtout les belges. Nettoyer les rues de la gare du midi…planter des arbres…faire un marché comme à Barcelone ça accueillerait d’autre personne qui ont peur de la gare du midi…Mayeur créé encore plus d’insécurité et on mettra la faute sur les étrangers, réfugiés etc cette argent aurait pu aider des centres à accueillir et aider les sdf, les réfugiés…j’en ai marre de payer pour les conneries de notre gouvernement.

    1. Incroyable.
      Inimaginable, il y a de cela 10 ans.
      Les Belges réputés pour leur propreté, comme tous les pays nordiques et qui nettoient même leur trottoir à l’eau savonneuse, obligés de laisser s’entasser des ordures dans les rues. Je ne m’y ferai pas.

  33. Mayeur, Els Ampe, Courtois, Tielmans, Smet, Close, leurs patrons Interparking et Gelamco-Bam vous avez ASSASSINÉ BXL ! Amis commerçants révoltez-vous, le peuple vous soutiendra, il n’est jamais trop tard.

  34. Je me souviens du temps où j’allais au centre-ville 2 à 3 fois par mois ! Pèle-mêle, Grand-Place, ces petits restaurants asiatiques dans les petites rue de la Bourse, mes magasins de Japanimations, …. c’était un plasir que d’y aller même seule. Mais depuis ce piétonnier, je n’y vais plus du tout. Je descendais à place Debrouckere et je marchais jusqu’au pèle -mêle avant de faire le chemin inverse. Maintenant, ce n’est plus possible. Ce boulevard si animé s’est transformé en en boulevard désert avec des saoulards, des bandes, marchabds de drogues, des sdf. J’aimais tellement me promener dans ces petites rues près de la Bourse. J’avais le même parcours. Maintenant je dépense mon argent ailleurs à la Woluwe, Namur, la Bascule… Bref tout pour ne pas aller au Centre ville. Mais je pense beaucoup à ces magasins de Japanimations où seuls les fans de ce genre allaient et je me demande si ils y vont toujours, je ne le pense pas. Ces magasins rares vont finir par fermer.
    Rien que l’annonce de ce piétonnier, je me mefiais déjà et comme avec beaucoup d’autre on savait que ca n’irait pas . Malgré des pétitions contre ce projet totalement fou Mayeur ne nous a pas écoutés.

  35. Soyons réaliste !!!! On fonce tous droit vers une catastrophe avec se piétonnier et sa ne changera pas tant qu on sera pas sortie pour tous casser !!!! J habite dans le centre ville depuis mtn 3 ans et ce piétonnier n as attirer que des clochards et des cas sociaux !! Réveillons nous on paye assez d impot pour se permettre de décider !!! Sortons ensemble dans le centre pour faire savoir a Mayeur le que c est un gros LOOSER !!!!!!

  36. c’est monstrueux ce qui se passe! C’est sans concertation avec la population, qui vit très mal ce piétonnier. Bruxelles devient la capitale du quart-monde. Insécurité, drogue, alcoolisme, on fait tout ce qu’il faut pour acceuillir le pire. Le clivage s’accentue et la population « normale » fuit dans les faubourgs. Reste un centre crasseux et délabré, où je ne reconnais plus ma ville dont j’étais si fière….

  37. Un piétonnier à 2 sous achève de pourrir le cœur du centre de Bruxelles, alors que le haut de la ville avec sa Toison d’Or brille plus que jamais…
    Ça ressemble à un nettoyage par dépérissement de l’intérieur, moins coûteux pour la ville qu’un nettoyage à grandes eaux.

  38. Mon avis: Enlevons les barrieres, réouvrons l’accès aux voitures, ensemble. Ils ne vont pas le refaire 10fois. D’après ce qu’on peut tirer des manifestarions en Belgique faut de la casse pour que l’état se rende compte.

  39. Comment peut on laisser une paire de cons comme Maieur -Smet
    détruire le centre ville et toute la vie économique bruxelloise.
    J’étais socialiste, mais vivement un bourgmestre et un conseil communal libéral à la tète de notre ville qui est devenue une poubelle,qui se vide de ses commerces typiques de ses terrasses avenantes et qui fait fuir les touristes belges et étrangers. Une expérience urbaine pendant les vacances ok pour un mois ,un dimanche sans voiture ,bravo cela fait réfléchir tout le monde.
    Mais aujourd’hui c’est Marrakech en plus sale et plus dangeureux.
    Bruxellois réveillez vous , et transferez ces deux génies en France
    dans l’équipe de Francois Hollande ou ils ont leur place à la voirie.

    1.  » … et transferez ces deux génies en France
      dans l’équipe de Francois Hollande …  »

      Ah ben c’est sympa, merci.

  40. absolument minable !!!! un grand mégalo et de plus jamais élu a ce poste reçu en héritage !!!!!
    A virer et vite fait !!!!!!!

  41. Lorsque j’ai entendu parler de la mise en place d’un piétonnier, j’ai directement pensé à Maastricht et me suis dit que ce serait formidable d’avoir la même chose à Bruxelles.
    Mais ce que j’ai découvert n’a absolument rien à voir.
    Ces troncs d’arbre, ces tables en bois au milieu de la route, ces immondices de tous côtés… Je comprends bien que tout cela soit du « provisoire » et que l’argent demandé par M. Mayeur devrait servir à faire quelque chose de plus beau.
    Si on arrive à faire régner l’ordre et la propreté, je pense que c’est faisable. Un joli square avec des arbres sur la Place de Brouckère, des barrières escamotables verticalement dans le sol pour laisser passer les véhicules de livraison, de petits arbres (cerisiers du Japon, pourquoi pas ?) dans certaines rues. Oui, cela pourrait fonctionner SI – et seulement SI – on arrive à faire régner l’ordre et la propreté.
    A quand de vraies amendes pour ceux qui jettent leurs déchets par terre ? Et s’ils ne peuvent pas payer, les mettre au travail forcé, à nettoyer les prisons, camions poubelles, égouts… Je suis sûre qu’il ne recommenceront pas de si tôt !
    Oui, c’est bien la police qu’il faudrait mieux mettre en valeur en augmentant leurs effectifs et leur salaire. Ils sont nos gardiens de la paix; il faut pouvoir leur donner tous les moyens de la faire régner.
    Mes ancêtres ont participé à la création de Bruxelles, l’ont défendue des siècles durant…
    On ne peut pas la laisser aux mains de mécréants.
    Ce n’est que lorsque l’ordre régnera que les bruxellois (de toutes origines…) se sentiront à nouveau « chez eux ».

  42. Je m’y suis rendue pour me rendre compte, en journée.
    Après avoir été dépassée à plusieurs reprises tant par la gauche que par la droite par des cyclistes qui ne s’annoncent pas (sonnette ??? ) et failli me faire renverser, j’ai réintégré vite fait le trottoir !
    Et encore, je n’ai marché qu’entre la Bourse et le métro de Brouckère. Cela m’a suffi amplement, je n’y retournerai plus, désolant de saleté et commerces en abandon.
    Je plains l’hôtel métropole où jadis j’appréciais de temps à autres d’aller boire un café en terrasse….Triste constat.

  43. Cela fait des semaines que j’hésite de me rendre en ville. La dernière fois, j’avais donné rendez-vous à une amie près du Métropole, jadis un endroit respectable et sécurisé, et j’ai été sidéré de constater le malaise et l’insécurité. J’ai d’ailleurs pris la peine pour éviter que mon amie n’arrive avant moi et ne se sente mal d’y être le premier. Mes filles me disent pareil, on ira plus en ville car c’est devenu du nimporte quoi! C’est moche, sale et on nous emmerdes partout maintenant. Les vélos font du nimporte quoi et roulent partout comme si toute la route leur appartenait.
    Monsieur Mayeur est de ces hommes qui ne réfléchissent pas, car je pense qu’il n’a pas de cerveau pour ça.
    C’est devenu un vrais bordel ce centre ville et une hont pour la capitale de l’Europe. Alors j’espère qu’aux prochaines élections, ce « fion » de Mayeur ce fera éjecter par un parti qui saura redonner vie au centre ville, comme nous l’avons connu.
    De tout cœur Mayeur sera le grand looser.

  44. Ce projet du piétonnier ne date pas d’hier !!!!! c’est un projet qu’on a mis en application après des années ! Le week-end et parfois le soir Bruxelles revit grâce aux musiciens qui font des minis concerts de rue …. Ca redonne un semblant de vie à Bruxelles qui est la ville la moins vivante d’Europe en soirée …..mais doit on pour autant restreindre la circulation ? oui et non !!!! ( le week end le soir après 18 h oui ) . Les responsables politiques devraient plutôt s’intéresser au parc royal qui peut devenir un bijou si on le réaménage …. à l’image du parc gorky à Moscou , ou encore le parc du bois de la cambre c’est dans les parcs qu’on doit multiplier les activités ….

  45. Pfff Les seuls qu’on entends pas dans cette situation ce sont les agences immobilières et autres porteurs des projets ( Tour Phillips, Place Debrouckere, Place Rogier) mon petit doigt me dit qu’il y a de la dévaluation immobilière en l’air. Qu’est ce qu’on nous cache? Rendez-Vous en 2017 pour connaître les différents projets du centre ville. Monsieur « M » n’est qu’un petit joueur, regarde plutôt au niveau des grosses transactions immobilières importants et vous saurez qui veut la peau de Bruxelles. (ps oublier la flandre) la france n’est pas si loin…. oops je n’ai rien dit. à suivre

    1. Hahaha … .

      Avec quel fric ?

      Non, faut voir du côté des fonx de l’UE … .

      C’est là qu’il y a du fric à gratter. Et de mon temps, on en parlait déjà … .

  46. désolé de devoir constater que le centre de bruxelles est devenue malheureusement un centre morbide , tres sale , une grande insecurité , je voyage pas mal en europe et Bruxelles est la pire , jamais au grand jamais , je n’aurai penser qu’un jour , BRUXELLES NE SERAIT PLUS !

  47. Comment organiser une manifestation ? Comment alerter les médias internationaux afin de mettre fin à ce massacre ?

  48. Problème de base, l’implantation des entreprises.
    Solution : que les entreprises, administrations, ministères et autres acteurs socio-économiques s’affranchissent du diktat « domicile sur BXL ou ZAV » pour être assexué lingwistikment et s’installent là où il y a de l’espace à revendre et des solutions de mobilité (Nivelles, Charleroi, La Louvière, Tournai, Mons, Huy … càd toute la dorsale W)
    Ce piétonnier ne sera qu’un souvenir pathétique, ensuite

  49. Sans verser dans la théorie du complot, ne serait-ce pas délibéré de laisser pourrir le centre de Bruxelles afin que le commerce s’effondre? N’oublions pas que le principal promoteur du piétonnier est le ministre Smet, un flamand: on sait à quel point les flamands détestent Bruxelles qui est trop francophone à leur goût, et cela éclaire son enthousiasme d’un jour nouveau. Rappelons-nous Grouwels qui voulait abattre les arbres et repeindre les taxis bruxellois aux couleurs de la flandre. Rappelons-nous aussi que le pouvoir flamand à Bruxelles est anti-démocratique: la moitié du pouvoir est accordé à moins de 10% de la population bruxelloise

    NOTE DU MODERATEUR : cette hypothèse est évoquée ici Pascal Smet, l’homme des piétonniers

  50. je lance une pétition sur sumofus.org

    Signez la et partagez la autant que possible… A un moment le volume de signatures sera suffisant pour être écouté !

  51. Quand on voit son rictus moqueur, la maniere de poser pour les photos, je crois que l’on a compris quel genre de personnage il est.
    Je ne cache pas, pour moi, Bruxelles je n’y vais plus,

  52. J’ai maintenant 82 ans et pour des raisons professionnelles, j’ai quitté Bruxelles en 1966 et me suis installé dans le Hainaut. J’ai toujours eu beaucoup de plaisir à venir au centre de ma ville natale pour m’y balader, faire des achats ou tout simplement du lèche-vitrine. J’y venais au deux ou trois fois par semaine. Maintenant, c’est la tristesse et la crasse que j’y rencontre. Jusque aujourd’hui j’arborais fièrement le macaron à l’iris sur le pare-brise de ma voiture… c’est fini, je viens de le décoller ! Un irresponsable à détruit « mon » Bruxelles et je n’y remettrai plus les pieds

  53. Perso j’ai rien contre ces gens. Mais regardez nos marchés belges. Ils ont été envahis par les pakis les étranger. Et pour vendre quoi du broll pas chère. Et avec tout ces commerce à l’abandon vont venir des magasin à broll tout à 1 euro pas chère pas chère. Ou des pakis. On même encore des night Shop l’un à la suite de l’autre. Regarder pour ceux qui ont connu la rue wayez à anderlecht. Même le marché annuelle est devenu une calamité alors oui bruxelles pourris de linterieure. Se sera bientôt le souk. Et encore une fois je suis pas raciste je trouve que les belge se laisse écraser par des choses bon marcher et de médiocre qualiter

  54. Merci au piétonnier, moi et mes amis avons à notre disposition des tables pour boire notre alcool fort les soirs de week-end sans avoir peur des représailles de la police. Et surtout plus besoin de chercher une poubelle pour nos déchets, on les laisse sur les tables. J’ai déjà visité beaucoup de pays, on n’y a pas un luxe pareil dans aucun. J’espère qu’on nous l’enlevera pas. Si vous me lisez, M. Mayeur, installez nous des toilettes. Ayant eu une minimum d’éducation, je me sens quand même un peu coupable d’uriner dans les coins de rue.

  55. N’ayant plus vu le centre de Bruxelles depuis fin avril, ayant un abonnement aux théâtre des galeries depuis 30 ans.
    Maintenant c’est terminé à cause de cette ville devenu quasi infréquentable. Pas plus tard que samedi dernier j’avais une réception à l’hôtel de ville et que vois-je? : une immense tente « Les folckloriades qui enlaidissent cette magnifique place dans un bruit assourdissant. Qu’elle belle image pour ses centaines de touriste qui déambulait appareil photo à la main. J’en était honteuse. Non Bruxelles c’est fini

  56. Ce piétonnier est une aberration!!!
    Quelle honte pour la capitale de l’Europe. Une terrible catastrophe, une invention irresponsable. Que de commerces mettent la clé sous le paillasson mais monsieur Mayeur n’y attache aucune importance. Nous ne venons et ne viendrons plus dans un centre de Bruxelles où règne l’insécurité, le mauvais goût et la crasse! C’est à pleurer… Ce bourgmestre fort impopulaire, semble-t-il, lira-t-il seulement tous ces commentaires? Il n’en tiendra de toute façon sûrement pas compte. Quel dommage!

  57. QUEL BORDEL !!! HONTEUX !! Il faudrait quand même que Mr. Mayeur ravale sa fierté et son orgueil et admette qu’il a eu tort !

  58. Tout ceci est l’œuvre d’un mégalo qui veut faire de la place de Brouckère un Time square bruxellois sans penser aux commerces du quartier. Et les rares personnes qui  » profitent » de ce piétonnier ne sont certainement pas les Bruxellois de souche, quel vrai belge aimerait organiser un pick-nick en famille en cet endroit sinistre et sale ? Pauvre Bruxelles livrée aux mains d’un homme qui n’a même pas été élu à ce poste ?

  59. Slt

    Pour le piétonnier est une grosse connerie! C est moche. Toujours rempli de saleté. Les magasins ferme les uns après les autres. A quoi va servir le piétonnier en hiver? A RIEN.

    Par contre la grande roue est une attraction touristique. Qui attirera du monde. Sa va être un beau point de vue.

  60. après avoir investi dans un commerce au boulevard anspach ,l’exploitation n’est plus possible, le responsable doit changer tout cela car tous les commerçants vont devoir déclarer faillite(manque de fréquentation) les commerçants doivent-ils se battre contre les drogués,alcoliques,saletés etc…qui va payer les loyers ,qui ne changent pas(eux).

  61. On ne peut pas reprocher à Monsieur Mayeur d’avoir voulu faire quelque chose de grand qui améliore la qualité de vie des bruxellois…
    Mais je pense qu’il aurait dû procéder plus en douceur :
    1. Proposer un plan de piétonnier sur 10 ou 15 ans, de façon à ce que les commerçants et résidents puissent anticiper. Au lieu de ça, il a tué (au sens propre) les commerçants du centre. Ces gens ont perdu leur clientèle, ensuite leur commerce et bientôt tout espoir. Je ne serais pas étonné qu’il y ait quelques suicides…
    2. Agrandir progressivement le piétonnier de la Grand Place, rue par rue. Passer à la rue suivante si et seulement si l’aménagement de la précédente est terminé.
    3. Vendre à des promoteurs privés l’ensemble ou la majorité des magnifiques immeubles que la ville ou le CPAS détiennent le long du boulevard Anspach. Ce qui aurait permis de réduire le nombre de bandes qui y trainent la nuit.
    4. Créer un éclairage digne de ce nom pour augmenter le sentiment de sécurité.
    5. Nettoyer au Kärcher (merci Sarko) la racaille et les bourrés qui y trainent
    6. Proposer une facilité de parking pour les résidents et les commerçants du quartier.
    7. Prendre le temps de créer des vrais espaces verts pour les habitants (et pas pour la « réintroduction du renard et des chauves-souris en espace urbain »…)
    Et finalement : réagir plus rapidement face à l’échec incontestable de ce piétonnier… Bref, écouter les habitants !

    Mais comme il a été élu « démocratiquement » avec 2662 voix, on peut pas faire grand chose… 😉

  62. c’est un connard ce gars et un placé ….. et dire que les bruxellois doivent encore attendre des années avant de voter, il a mis la police de BRUXELLES au rang d’assistant social et maintenant il prend ses rêves de démagoge au sérieux

  63. Combien de temps laissera t’ont encore cet incompétent détruire ce qu’était notre Bruxelles?
    Le seul but de ce mégalomane est de rester dans les annales comme étant celui qui aura transformé Bruxelles, même si c’est en poubelle.
    Il se fout pas mal des commerçants qui vont faire faillite et du chancre qu’il installe par ses décisions imbéciles. Le seul qui compte c’est lui.
    N’y a t’il vraiment rien à faire pour combattre une aussi évidente incompétence? Les socialistes se tiennent ils aussi fort qu’ils puissent aller jusqu’à soutenir l’aberration et l’imbécileté de leurs pairs ?
    Béni soit le jour où j’ai décidé de quitter Bruxelles : mes craintes étaient bien fondées. Et je ne suis pas près d’y retourner !

  64. Il lui manque une case, à ce Bourgmestre non élu démocratiquement ! Ce snul incarne un genre de stalinisme peu en phase avec notre époque. C’est sûr, il doit y avoir des toubibs pour soigner pareilles pathologies ! En conclusion : AUX URNES, CITOYENS, FORMEZ VOS BATAILLONS …

  65. C’est un malade mental. il critique la NVA, mais c’est un vrai DICTATEUR. il mais Bruxelles sur sont cul, en plus personnes n’a voter pour se con. plus en fin d’année le fameux feus d’artifice en plein centre, en espérant qu’il n’y a pas d’incendie. ce type est une honte pour Bruxelles

  66. Quand il fait beau et qu’il y a des activités, ce piétonnier est vivant (autrement dit pas souvent) mais en semaine, les jours de pluie, c’est vraiment sinistre.
    Aucune femme n’aurait envie de manger son sandwich sur ces bancs. On se fait frôler par des vélos. Je ne vais dans ce coin que pour les magasins de livres, autrement, je suis gênée par la saleté et le public. Il paraît qu’on va profiter de ce piétonnier pour faire des travaux dans les stations de métro ?? mais je pense toutefois que l’expérience n’est pas concluante, on ne coupe pas un axe nord-sud aussi important pour le commerce tout en déviant la circulation vers le pourtour. Mauvaise idée.

  67. Quelle catastrophe et quel gâchis !!
    Tout cela pour quelques voix de plus!
    On ne fait pas n’importe quoi Mr Mayeur.
    Il n’y a qu’un pas du Capitole à la roche Tarpéienne!!

  68. En lisant les commentaires je pense de nombreuses personnes ne comprennent pas ce qui se passe réellement à Bruxelles. Ce piétonnier est une aberration complètement inutile mais le sinistre du centre bruxellois s’aggrave déjà depuis de longues années, bien avant le piétonnier qui ne fait que donner un coup fatal de plus. Il s’agit peut-être d’un coup voulu ?
    La politique d’immigration belge est au cœur du problème. Les partis, tant de gauche (PS, CDH), que du centre (MR) (de gauche en réalité !) mènent une politique de remplacement de population, la nouvelle population d’origine immigrée ne consomme pas de la même manière pour deux raisons principales. Elle n’a pas les moyens car elle ne travaille pas et vit du social, il y a plus de 20% de chômeurs à Bruxelles il est bon de le rappeler aux amnésiques. D’autre part elle ne consomme pas de la même manière pour des raisons culturelles. Toute une partie de commerces vont donc purement et simplement tomber en faillite et seront remplacées par des boutiques de GSM, des « bazars » ou des « kebabs ». Ces commerçants ruinés vont peut-être enfin comprendre que l’enrichissement que les gens au pouvoir nous font miroiter est en réalité un désastre…
    Les photos que nous montre ce dossier étaient visibles depuis des années bien avant le piétonnier puisqu’elle résulte d’une politique parfaitement connue.
    Je suis commerçant dans le centre depuis plus de 20ans, je connais donc parfaitement la situation mais je m’étonne chaque jour de plus de l’hypocrisie ou de la désinformation de certains qui votent d’une part pour une politique néfaste pour eux et d’autre part se crispent sur des éléments comme le piétonnier qui ne changeront strictement rien dans le fond.

  69. Après avoir lu les commentaires et être d’accord avec eux et particulièrement avec ceux qui soulignent que c’est la faute des électeurs (exact) si certains estiment que nous sommes pieds et poings liés la je ne suis pas d’accord; il existe de nombreuses façons de faire connaître notre opposition à cette situation catastrophique pour l’image et la survie de Bruxelles;
    1) la pétition 2) la manifestation 3) la menace de désobéissance civile et enfin si nécessaire une marche sur Bruxelles.

  70. Je me réjouis de voir qu il n y a pas que moi qui déplore le projet d’un homme qui n est tout simplement pas à sa place cela me réconforte d autant que j ai été critiqué ce projet des les premiers jours tellement la différence entre l avant pietionner et l après et désolant surtout pour une bruxelloise qui aime sa ville comme moi j avais toujours le besoin de me rendre à Bruxelles centre pour sentir vibrer ma belle ville et hélas honte à moi je lui tourne le dos. Je ne fais pas partie des plus nantis et j ai tj su qu il y avait de la misère comme dans chaque grande ville et ce qui me blessé le plus c est qu on aurait pu aider des plus faible au lieu de subir la folie d un mégalomane qui est un summum de l abus de pouvoir! Tout simplement écoeurant et dire qu on est en démocratie en Belgique depuis notre nouveau gouvernement on ne fait que subir conne ries sur conne ries tout cela sous l oeil attentif du vrai patron de la Belgique qui doit se bidonner dans son fauteuil de bourgemestre d Anvers! Si vous avez encore une âme de citoyens petits Belges reveillez-vous car c est ensemble qu il faut lutter

  71. En bref, le 1er « mayeur » bruxellois iconoclaste urbain !
    Je fais mes courses à Waterloo.
    Ses 1.000 places de parking gratuit (aucun parking payant à Waterloo – juste une petite zone bleue) font la prospérité des commerçants et n’augmentent en rien la pollution car une fois garée une voiture ne pollue plus !
    Autre détail:
    Commerçes prospères = commerçants et personnel AIMABLES.

  72. Répondre à Mr Georges Hoedemakers, peut être avec l’une ou l’autre faute, ce n’est pas trop grave, surtout si Mr George ne s’exprime que par une vingtaine de mots…. Mr George est un littéraire me semble t’il et qui s’en fout outrageusement de la crasse qui parsème cette capitale qui fut si jolie… Mr George vaut Mr Mayeur……

  73. Pauvre Bruxelles et on l’appelle capitale de l’Europe….Pas possible, quand je vois Londres, Rome, Paris, Amsterdam…….et bien nous en sommes bien loin, notre ville ne ressemble plus à rien si non un grand dépotoir. Honte à Mayeur !!!! Merci les socialos

  74. De quoi vous plaignez-vous ?
    QUI depuis 30 ans a voté pour les charlatans de la « société multiculturelle et pluriethnique » ?
    QUI a systématiquement soutenu les saltimbanques du « vivre ensemble » ?
    Droite comme Gôche ont volontairement détruit l’âme de Bruxelles pour en faire la capitale de l’EURABIA ! C’est un constat et face à cette situation, la plupart des commerçants indigènes ont fermé leur boutique et une grande partie des brusselairs de souche ont émigrés en périphérie ou ailleurs en Wallonie, ce qui a conduit à un appauvrissement de l’agglomération et donc à des rentrées fiscales moins importantes.
    Depuis 30 ans, Bruxelles compte plus de 100.000 chômeurs : durant cette période, combien de formations professionnelles en plombiers, paveurs, électriciens, peintres en bâtiments ou encore secrétaires trilingues ?
    Par contre, il reste toujours 100.000 analphabètes inscrits dans les statistiques : cherchez l’erreur !

  75. Pour ma part je travaille au pied de Rogier mais j’habite Ittre. Je n’envisage plus de venir faire mon shopping le week-end dans le centre de Bruxelles. Je me suis rabattue sur d’autres centres tels que celui de nivelles ou de Waterloo. Mais ce choix, identique à beaucoup d’autres, a évidemment un impact dramatique pour tous ces commerçants du centre. Il est temps de retirer ce piétonnier et de retrouver notre Bruxelles d’antan!

Les commentaires sont fermés.