Yvan Mayeur contre-attaque…

Une affichette anti-Mayeur accompagnée d'insultes
Une affichette anti-Mayeur accompagnée d’insultes (« putain », « con! »)

Certains ont cru que la démocratie permettait tout, y compris coller des affichettes sur la vitrine d’un commerce pour insulter un mandataire public.

Cette légèreté risque malheureusement de leur coûter très cher !

Le Collège a en effet officiellement autorisé le bourgmestre de la Ville de Bruxelles à porter plainte contre les affichettes de ces commerçants, ce qui signifie que tous les frais relatifs à cette plainte seront pris en charge par la Ville.

Cela signifie également que la police pourra rédiger des procès-verbaux qui seront transmis au parquet ; il est aussi probable que les affichettes litigieuses seront arrachées.

Il n’est pas clair à l’heure actuelle si la plainte pénale fera l’objet d’une constitution de partie civile de la part de Yvan Mayeur (ou de la Ville de Bruxelles ?).

En attendant, une chose est certaine : ce logo particulièrement injurieux aurait mieux fait de rester cantonné à l’espace virtuel, car il y bénéficiait d’une certaine immunité.

On ne saurait en revanche invoquer la liberté d’expression lorsque le logo dénigrant est placardé sur la vitrine d’un commerce, car celle-ci ne constitue en rien un lieu destiné à l’expression…

Le pire bourgmestre depuis la création de la Belgique en 1830 !
« Tyran » ou « despote » aux yeux de l’opinion publique bruxelloise, Yvan Mayeur espère manifestement rebondir en se positionnant en victime : pour lui, l’anneau « stop » se mue en véritable bouée de sauvetage !

Une réflexion sur « Yvan Mayeur contre-attaque… »

  1. En quoi « pas le bienvenu » est une insulte ? Oui, Messieurs les politiques le petit peuple qui vous a mis là (en théorie, bien entendu) conserve encore le droit d’exprimer un avis. Si cela ne vous convient pas, allez prendre le pouvoir en Ouzbékistan ou dans une république bananière !

Les commentaires sont fermés.