Yvan Mayeur porte le coup de grâce aux commerces du centre de Bruxelles

Neo va tuer définitivement le centre de Bruxelles
Avec ses parkings gratuits et d’accès aisé, NEO — implanté sur le plateau du Heysel — va définitivement tuer le centre de Bruxelles : qu’y restera-t-il à part les vendeurs de chocolats et de souvenirs touristiques ?

« 200 nouveaux commerces et 3000 emplois » proclame cette affiche pour NEO placardée — comme une provocation — un peu partout au sein du centre-ville de Bruxelles, ainsi que dans le quartier de la Toison d’Or.

« Mall of Europe » précise la gigantesque baie vitrée située au-dessus de l’entrée du pharaonique complexe commercial bruxellois situé sur le plateau du Heysel et appartenant donc… à la Ville de Bruxelles.

A l'intérieur
A l’intérieur du « Mall of Europe » : on se croirait dans le hall des départs d’un aéroport international

Comment les commerces du centre historique de Bruxelles — déjà privés d’accès par route et victimes d’une image désastreuse (attentats, Mayeur, tunnels, lockdown, etc.) — pourraient-ils résister à une telle concurrence ?

Disneyland
Une autre vue du « Mall of Europe » : celle-ci nous fait penser au palais du CNIT, situé au cœur du quartier de La Défense, à Paris

Et tout cela sans même parler des gros travaux d’aménagement du « piétonnier géant » de Yvan Mayeur, lesquels dureront au moins deux ans (et n’ont même pas encore commencé).

Il est manifeste que ce sont les clients flamands qui se tourneront majoritairement vers NEO en raison de sa proximité géographique avec la Flandre : la rue Neuve risque de fort se vider !