Yvan Mayeur renonce à creuser de nouveaux parkings !

Après le Conseil d’Etat, c’est une nouvelle grande victoire pour les Bruxellois : les promoteurs immobiliers ont refusé de participer au creusement des quatre nouveaux parkings souterrains intra-Pentagone voulus par Yvan Mayeur.

Les parkings, idem : d'abord on veut en creuser quatre nouveaux, et puis on se rend compte que ceux qui existent... ne sont plus accessibles !
Les parkings existants distribuent des « modes d’emploi » tant il est difficile d’y accéder en raison du plan de circulation aberrant mis au point par Yvan Mayeur. D’abord, Yvan Mayeur voulait en creuser quatre nouveaux — dont un sous la place du Vieux-Marché dans la Marolle (un site classé UNESCO) —, puis on s’est rendu compte que ceux qui existaient… n’étaient plus accessibles ! De toute façon, avec le lockdown, les attentats et les tunnels bloqué, les gens ne s’aventurent plus trop dans le centre-ville de Bruxelles…

Les raison de cette décision sont évidentes : les parkings existants sont très loin d’être pleins, et les investisseurs n’ont plus aucune confiance en Yvan Mayeur ni dans l’avenir du centre-ville de Bruxelles.

Le regard de cet homme en dit plus long que tous les discours
Le terrifiant regard de cet homme haï des Bruxellois en dit long : il sait déjà qu’il a perdu la partie et sera bientôt acculé à la démission…

La confiance, ça se mérite M. Mayeur, et votre gestion farfelue autant que despotique, votre incompétence crasse et vos mensonges vous conduiront, ainsi que le Judas Marion Lemesre, Alain Courtois, Els Ampe et Pacal Smet, à la démission forcée… ce n’est plus qu’une question de mois à présent !

(Belga) A ses yeux, le récent soutien partagé de la Ville, de ministres régionaux et du ministre fédéral Didier Reynders, en charge de Beliris, au projet ajusté renforce la majorité socialiste-libérale aux commandes de la Ville. Il est trop tôt pour dire si cela augure d’une reconduction de bail en 2018. Par contre, a-t-il ouvertement laissé entendre la position du cdH (opposition), selon lui, plus hostile qu’avant au projet, « le met dans un choix difficilement tenable » à l’horizon 2018. Le bourgmestre de Bruxelles a par ailleurs une nouvelle fois défendu sa majorité d’avoir engagé le projet sans étude d’incidence préalable suffisante, ni réelle concertation. A ses yeux, le débat sur le piétonnier existe depuis 20 ans. La démocratie a permis l’installation d’une majorité porteuse d’un projet légitimé. De plus, toutes les procédures de concertation légale ont été respectées. « Je dois avoir pris part, de mon côté à quelque 500 réunions avec une multitude d’acteurs, en un an », a-t-il ajouté. M. Mayeur a laissé entendre que la majorité avait renoncé dans l’immédiat à la création de parkings souterrains supplémentaires, après l’appel au marché qui « n’a pas abouti ». Il s’est dit favorable à un examen de la situation des commerçants en difficulté, au cas par cas, et convaincu que le piétonnier constituera « une plus-value économique et commerciale ».

Une réflexion sur « Yvan Mayeur renonce à creuser de nouveaux parkings ! »

Les commentaires sont fermés.